Aujourd'hui,
URGENT
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)

Ce lundi 5 février 2018, Clément Sawadogo s’est vu remettre officiellement « les clés » du ministère de la sécurité. Il venait ainsi à travers cet acte marquant le passage de témoin, d’être investi dans ses nouvelles fonctions, en remplacement de Simon Compaoré.

Ce lundi 5 février 2018, les nouveaux ministres nommés lors du remaniement du 31 janvier dernier ont été installés dans leurs fonctions respectives. Les cérémonies de passation de charges ont débuté très tôt dans la matinée par l’installation du nouveau Secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres Stéphane Sanou qui, par la suite a présidé les cérémonies de passation des nouveaux ministres. C’est ainsi que les ministres de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo et de l’Education nationale Stanislas Ouaro, ont été solennellement installés dans leurs fonctions respectives.

Le président de Le Faso Autrement, Ablassé Ouédraogo, considère, dans cette tribune, que le dernier remaniement gouvernemental au Burkina Faso est un non évènement, en ce sens que, selon lui, le Chef de l’Etat et son Premier Ministre n'ont procédé qu'au jeu de chaises musicales dans ce remaniement.

Les membres du nouveau gouvernement Paul Kaba Thiéba III ont eu une séance de prise de contact ce jeudi 1er février 2018 au palais de Kosyam avec le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré en compagnie du chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba. La nouvelle équipe gouvernementale a pour mission de poursuivre avec perspicacité la mise en œuvre réussie du Plan national du développement économique et sociale (PNDES).

Après plusieurs tractations, entre l’ensemble des syndicats de la santé et le gouvernement, la « fumée blanche » est sortie du Premier ministère dans la nuit de ce 31 janvier 2018. Les différentes parties se sont félicitées d’être parvenues à un dénouement de cette grogne sociale des agents de la santé. Selon elles, cet accord permettra un renouveau du système sanitaire.   

Les assistants de police Karim Soulama et Yacouba Ganame sont décédés lundi 29 janvier dans une embuscade tendue par des hommes armés sur l’axe Baraboulé-Petegoli, dans le Soum, alors qu’ils allaient sécuriser un marché de la région. Pour l’Union police nationale (Unapol), le syndicat de la police, ces morts auraient pu être évitées si certains moyens avaient été pris par l’Etat.

La Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a organisé, ce jeudi 1er février 2018, une conférence de presse pour dresser le bilan de sa lutte dite «historique» qui a débuté le 5 octobre 2017 et qui a connu son dénouement dans la nuit du 27 janvier 2018.

Le gouvernement Paul Kaba Thiéba III est connu depuis ce 31 janvier 2018. On note sept départs et neuf entrants. Le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré a renouvelé sa confiance au Premier ministre Paul Kaba Thiéba. Tant attendu depuis quelques semaines, ce nouveau gouvernement suscite différents avis chez les populations de Ouagadougou.

Le gouvernement burkinabè a été remanié dans la soirée du 31 janvier 2018. Il consacre le départ de sept ministres et l’entrée de neuf autres. Les nouveaux venus sont essentiellement des jeunes aux parcours académiques et professionnels impressionnants, actifs sur les réseaux sociaux pour certains, sur le terrain pour d’autres. Voici quelques éléments sur ces personnalités appelées pour la première fois de leur vie à faire valoir leurs compétences au sein d’un gouvernement.

Longtemps annoncé par dame rumeur, le remaniement du gouvernement a fini par être remanié ce mercredi 31 janvier 2018, avec quelques changements. Voici la composition de ce nouveau gouvernement.

Le personnel de l’Ambassade du Burkina Faso à Bruxelles écoutant attentivement leur chef de mission sur les défis à relever en 2018.

Le personnel de l’Ambassade du Burkina Faso à Bruxelles a présenté ses vœux de bonne année à Son Excellence Madame (SE Mme) Jacqueline Marie Zaba/Nikiéma, leur chef de mission ce vendredi 27 janvier 2018. Le moins que l’on puisse dire, si 2017 a été une année bien remplie, 2018 sera plus que menée au pas de charge.
Entourée d’une vingtaine de ses collaborateurs, Jacqueline Marie Zaba/Nikiéma qui a pris fonction au dernier trimestre 2016 passe pour la première fois une année pleine de travail à Bruxelles. Cela permet de dresser un bilan plus exhaustif du travail abattu et d’envisager les défis.

Le jury  du concours international d’architecture pour la conception du mémorial Thomas Sankara a rendu public ce mardi 30 janvier 2018 à Ouagadougou les résultats de leur délibération. Sur quatre projets reçus, c’est celui du cabinet burkinabè d’architecture, Imhotep qui a été retenu. Le coût de son projet est estimé à 24 milliards de F CFA.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé