Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)
Madagascar: adoption d’une loi sur le recouvrement des avoirs illicites
G5 Sahel: l’Union européenne renouvelle son soutien à l’institution
Médias: le CSC dispose désormais d'un nouveau matériel de contrôle pour le monitoring

Ce jeudi 16 mai 2019, conformément à l’article 109 de la loi fondamentale, le Premier ministre Christophe Dabiré s’est prêté à cet exercice constitutionnel au cours duquel il a exposé pendant une heure de temps devant l’Assemblée nationale la situation de la nation. Ce qu’il faut retenir de son intervention…

Dans cette déclaration, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) donne sa lecture sur la crise qui secoue actuellement le secteur sanitaire burkinabè. La semaine prochaine, les principaux syndicats ont annoncé une grève pour dénoncer l’attitude du gouvernement dans le traitement de leurs revendications. Et le parti d’opposition à ce sujet « invite prestement le gouvernement à mettre fin  à cette situation en établissant un dialogue franc et sincère avec les syndicats de la santé et en trouvant une solution durable.

Le Premier ministre burkinabè, Christophe Joseph Marie Dabiré a exposé ce jeudi 16 mai 2019 devant l’Assemblée nationale, son discours sur la situation de la Nation conformément à l’article 109 de la Constitution. Voici l’intégralité de son discours.

L’Assemblée nationale a adopté hier mardi 14 mai 2019 la loi portant révision de l’état de siège et de l’état d’urgence au Burkina Faso. Elles ont été approuvées par 100 voix sur 101 votants avec une abstention. Ces deux lois en phase aux défis actuels permettront aux autorités civiles et militaires de mieux lutter contre le terrorisme.

Le point de presse hebdomadaire  de l'opposition politique ce mardi 14 mai 2019 a porté  sur la relance du dialogue politique, les attaques contre les différentes communautés religieuses, l’expulsion du Directeur général de la poste et le déclassement d'une partie de la forêt de Kua. Jean Hubert Bazié, président de l'Espoir et Amadou Dicko ,4e  vice-président de l'Union pour le Progrès et le Changement (UPC) ont animé cette conférence.

Image d'illustration

Ceci est communiqué de presse du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) sur l'attaque de Dablo qui a coûté la vie dimanche 12 mai à six personnes dont le vicaire de la paroisse. Pour le parti au pouvoir, le peuple burkinabè devra "faire face avec courage et dignité en ne cherchant pas de boucs émissaires".

L’ambassadeur d’Arabie Saoudite au Burkina Faso, Dr Waleed Ben Abdulrahman Al-Hamoudi a remis ce lundi en fin de matinée, une invitation du roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud au président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, pour prendre part à la 14e session du sommet des Chefs d’Etat de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), qui aura lieu les 31 mai et 1er juin 2019 en Arabie Saoudite.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a accordé une audience, ce lundi dans la matinée, au président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Jean Claude Kassi Brou. Les questions liées à la sécurité et à l’intégration régionale ont été au centre de cette rencontre.

Image d'illustration

Dans ce message, le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo donne sa lecture sur l’attaque de Dablo. Il « interpelle vivement le gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer à toutes les populations la liberté de culte »

Le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) tout en condamnant l’attaque de Dablo qui a fait six morts dont le vicaire de la paroisse invite les Burkinabè « à renforcer la tolérance légendaire et la solidarité agissante ».

Le samedi 11 mai 2019 à Ouagadougou, le Mouvement des intellectuels pour le développement (Mide) a organisé une conférence de presse pour présenter le parti et discuter avec les hommes de médias sur un certain nombre de sujets. 

Les deux ex-otages français, et la Sud-Coréénne, libérés vendredi dernier au cours d’une opération dans le nord du Burkina, ont été reçus par le président Roch Marc Christian Kaboré, ce samedi 11 mai 20149. Excepté l’Américaine, les autres ex-otages, par la voix du Français Lassimouillas Laurent, ont salué la mémoire des soldats français morts pour les libérer de «cet enfer».

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé