Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

Face aux remous dans l’administration et au sein de certaines organisations en charge de la gestion des élections (OGE) en Afrique, l’association des Compétences électorales africaines (CEA) est née de la volonté commune d’administrateurs experts électoraux de fédérer leurs expériences afin de travailler pour la réussite des processus  électoraux au niveau du continent. L’association a été présentée à la presse ce  mercredi 3 octobre 2018 à Ouagadougou.

Ceci est un communiqué de presse de la délégation de l’Union européenne au Burkina Faso portant sur la présentation de la plateforme de redevabilité « Présimètre » en marge de la 73e Assemblée général de l’Onu. Pour cette session spéciale, le Promoteur du Présimètre, Luther Yaméogo, a reçu la reconnaissance publique du représentant spécial de l'union européenne, Mr Stavros Lambrinidis et les ovations de l'assemblée présente à cette session spéciale. 

Ce mercredi 3 octobre 2018, la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris doit en principe dire si elle accepte la demande d'extradition formulée par le Burkina Faso à l’encontre de François Compaoré, le frère de l’ancien président burkinabè, arrêté à Paris en octobre suite à un mandat d’arrêt émis par le Burkina Faso.

A travers le point de presse hebdomadaire de l’opposition tenu ce mardi 2 octobre 2018, le comité d’organisation de la marche meeting des «forces vives de la Nation» a dressé le bilan. Un bilan jugé «très satisfaisant» sur tous les plans selon le comité.

L’Ambassadeur du Burkina Faso à Bruxelles,  Mme Jacqueline Marie Zaba/Nikiéma a installé, dimanche 30 septembre 2018, Nadège Ilboudo comme la nouvelle déléguée au Conseil supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE) pour la Belgique et le Luxembourg.

Dans cette déclaration, la Fédération des syndicats nationaux des travailleurs de l’éducation et de la recherche (F-Synter) interpelle le gouvernement et l’invite à prendre en compte les conditions de travail et de vie des enseignants.

Les cinq commissaires de l’opposition au sein de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) répondent à travers cette déclaration, au président Newton Ahmed Barry suite à sa sortie du 25 septembre 2018.

L’audience solennelle de la rentrée judiciaire 2018-2019 a eu lieu ce lundi 1er octobre 2018 à Ouagadougou. La cérémonie officielle d’entrée a été placée sous le très haut patronage du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, garant de l’indépendance du pouvoir judiciaire. 

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré prendra part aux festivités marquant le 60e anniversaire de la République de Guinée le 2 octobre 2018 à Conakry. 

Ce samedi 29 septembre 2018, « les forces vives de la Nation » ont battu le macadam pour exprimer leur ras-le-bol de la gestion actuelle du pays par le pouvoir MPP. Aux termes de cette première sortie de l’opposition politique, quelques leaders d’OSC et de partis politiques se sont exprimés.

Comme annoncé, les partis politiques de l’opposition et certaines Organisations de la société civile ont battu le macadam ce samedi 29 septembre 2018 à Ouagadougou pour crier leur «ras-le-bol» face à la «mal gouvernance» du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Le comité d’organisation de la marche-meeting des forces vives de la Nation a rencontré la presse ce jeudi 27 septembre 2018 à Ouagadougou pour échanger avec elle sur les consignes de cette marche.

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé