Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

Photo: Oméga Fm

15 octobre 1987-15octobre 2018, cela fait 31 ans que le président Thomas Noel Isidore Sankara et ses douze compagnons ont été «assassinés». La commémoration de ce  31ème anniversaire a été marquée par la pose de la  première pierre de la construction du mémorial Thomas Sankara. Cette cérémonie symbolique s’est déroulée ce lundi 15 octobre 2018 au sein du Conseil de l’entente, lieu où le «père de la révolution» a été «assassiné».

Ceci est message de l’épouse du président Thomas Sankara à l’occasion du 31e anniversaire de la disparition du leadeur de la révolution burkinabè le 15 octobre 1987.

 Le président du Faso a reçu en audience ce vendredi en fin de matinée, le nouveau Vice-gouverneur la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Norbert Toé.

Le mardi 9 octobre dernier, le «Parti du lion» a reçu le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Newton Ahmed Barry et les échanges ont porté sur la situation qui prévaut au sein de l'Institution. Au sortir de cette rencontre de plus de trois heures, Adama Sosso, deuxième vice-président de l’UPC avait indiqué : «Aujourd’hui, l’UPC n’a pas d’objections à accompagner la Ceni.»   Mais contre toute attente, M. Sosso à travers une conférence de presse tenu ce jeudi 11 octobre 2018 à son siège, est revenu sur sa position et a surtout tenu à «lever toute équivoque» liée à cette visite du président de la Ceni.

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Newton Ahmed Barry s’est rendu ce mardi 9 octobre 2018 au siège de l’Union pour le progrès et le Changement (UPC). 

Dans trois semaines, le Burkina commémorera le 4e anniversaire de l’insurrection populaire des 30, 31 octobre 2014. A quelques semaines de cette commémoration, une coalition de 14 Organisations de la société civile, sous la houlette du Mouvement burkinabè des droits humains et des peuples (MBDHP) est revenue sur la gouvernance actuelle du parti au pouvoir le MPP, et annonce une marche-meeting à cette occasion.

Placée sous le thème « quelles réponses face aux défis sécuritaires au Burkina Faso ? », la rentrée politique de l’Alliance pour la démocratie et la fédération /Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) s’est déroulée les 5 et  6 octobre 2018 à Ouahigouya, la cité de Naaba Kango. 

Le président Roch Marc Christian Kaboré a pris part au 10e anniversaire de la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC). Etaient présents le président ghanéen, Nana Dankwa Akufo-Addo, et le Premier ministre nigérien, représentant le président Mahamadou Issoufou. A cette occasion l’ITFC a décerné un prix au chef de l’Etat burkinabè pour son leadership et ses efforts pour assurer un milieu des affaires propice à l’investissement dans son pays.

Le 6e point de presse du gouvernement de l'année 2018 s’est tenu, ce jeudi 4 octobre 2018. Il a été animé essentiellement par les ministres en charge de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur, Stanislas Ouoro et Alkassoum Maiga, accompagnés par le ministre porte parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou.

Une délégation de l’Assemblée nationale conduite par son président Alassane Bala Sakandé a remis ce matin, au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le rapport général de la commission ad’ hoc de l’Assemblée nationale sur la sécurité.

La justice française va rendre sa décision sur l’extradition ou non de François Compaoré le 5 décembre 2018. Alors que la décision de la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris était attendue pour ce 3 octobre, le juge a décidé de renvoyer le délibéré pour le 5 décembre prochain, le temps d’examiner les preuves fournies par le Burkina Faso.

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience en milieu de matinée, le nouveau commandant de la force conjointe du G5 Sahel, le général de division, Hanana Ould Sidi. 

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé