Aujourd'hui,
URGENT
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est
Burkina: plus de 6 milliards de FCFA de l’Union européenne pour booster le secteur de la culture (AIB)
Burkina: un policier a été tué et un assaillant neutralisé au cours de trois attaques perpétrées à l’Est et au Centre-est
RDC: Jean-Pierre Bemba accueilli en Belgique après son acquittement à la CPI
Nigeria: un trafic de sang démantelé à Lagos (RFI)
Burkina: l’Aid el fitr fêtée ce vendredi 15 juin 2018
Football: le Maroc annonce que le pays sera candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2030

L’opposition politique burkinabè regroupée derrière le cadre de concertation du Chef de file de l’opposition (CFOP) a décidé de réunir ses militants et sympathisants le samedi 29 avril prochain à la Maison du peuple de Ouagadougou pour un meeting pour partager avec eux son analyse de la situation nationale et évoquer les perspectives de son combat démocratique. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse ce jeudi 20 avril au siège du CFOP.

Les premiers responsables de l’Unapol, (Union-Police nationale) face à la presse ce mercredi 19 avril 2017, ont mis en garde le ministre de la Sécurité par rapport à d’éventuelles sanctions contre les policiers qui refusent d’assurer les services payés. « Si il y a une tentative de sanctionner et de rudoyer ceux qui ont eu le courage de revendiquer ce qui leur est dû, les conséquences seront incontrôlables », a indiqué le commissaire Wakilou Senou, secrétaire général de l’Unapol.

La Haute Cour de Justice va statuer sur le dossier de l’insurrection populaire, le 27 avril 2017. A la barre, sont conviés les membres du dernier gouvernement du Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao, y compris Blaise Compaoré en tant que ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, poursuivis pour « complicité d’homicide volontaire » et « coups et blessures volontaires » lors de l’insurrection populaire. Pour l’ancien parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) il s’agit d’un règlement de comptes.

Depuis ce matin, les éléments du Groupement de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Wayalghin observent un mouvement d’humeur lié à la question du service payé. Suite à ce mouvement d’humeur, l’Union police nationale, à travers un communiqué, appelle l'autorité politique à régler le problème de toute urgence.

Du 17 au 21 avril prochain se tient dans la capitale burkinabè, l’exercice African partnership flight 2017. 10ème du genre, la cérémonie d’ouverture a eue lieu ce mardi 18 avril sous la présence des différents corps des forces armées du Burkina Faso et des Etats unis d’Amérique.

A travers ce communiqué de presse, le chef de file de l’opposition politique a indiqué que la récente mission de la Coder en Côte d’Ivoire n’engage que la structure et non l’opposition politique. « Les actes posés ou les propos tenus par les membres de la Coder  n’engagent ni le Chef de file de l’Opposition, ni l’Opposition politique dans son ensemble. Ils engagent la Coder » peut on lire dans ledit communiqué.

Conformément à l’article 109 de la Constitution, les députés de la 7ème législature ont accueilli ce vendredi 14 avril à l’hémicycle, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba pour son discours sur la situation de la Nation. Pendant 2 heures et 45 minutes, le chef du gouvernement a passé en revue toutes les actions de son gouvernement par secteur d’activité. A l’issue de son exposé, quelques députés ont donné leurs avis.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré est rentré de Paris dans l’après-midi du 15 avril 2017, au terme d’une visite officielle. A l’aéroport international de Ouagadougou, il a dressé le bilan de son séjour dans la capitale française.

Voici en intégralité le discours sur la situation de la Nation prononcé par le Premier ministre Paul Kaba Thièba ce vendredi 14 avril 2017 devant la représentation nationale.

Ceci est un communiqué de presse sur l’audience accordée à la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder) par l’ancien président burkinabè, Blaise Compaoré.

La Haute Cour de Justice va statuer sur le dossier de l’insurrection populaire, le jeudi 27 avril 2017 à 9 heures dans la salle d’audience du Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou, selon ce communiqué de presse.

L’ambassadeur-représentant du Burkina Faso auprès de l’Union européenne à Bruxelles Mme Jacqueline Marie Zaba/Nikiéma a présenté vendredi 7 avril 2017 ses lettres de créance au président du Conseil européen M. Donald Tusk, également président de l’Europgroupe et au président de la Commission européenne M. Jean-Claude Juncker.

Des mots pour le dire...

Sondage

La mise en œuvre des recommandations de la conférence nationale des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat peut-elle mettre fin aux grèves à répétition au Burkina?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé