Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»

La session du HCRUN qui s'est tenue à Bobo Dioulasso du 16 au 25 octobre 2017 a produit ses résultats. Cinq dossiers ont été soumis à l'analyse des Conseillers.

Ce mercredi 25 octobre 2017 a débuté l’audience de confirmation des charges dans le dossier du putsch de septembre 2015 contre les autorités de la transition. Dès le premier jour, la défense relève des insuffisances, notamment en ce qui concerne l’organisation du passage des inculpés. Pendant que les débats se déroulaient à huis-clos, le collectif des parents des victimes, eux, manifestait devant la justice militaire pour que justice soit rendue aux martyrs.

A quelques jours de la commémoration des trois ans de l’insurrection populaire, l’Unité d’action syndicale (UAS) a voulu, par une conférence de presse animée ce mercredi 25 octobre 2017 à Ouagadougou, se prononcer sur un certain nombre de questions qui marquent l’actualité politique et sociale dans notre pays.

Du 24 au 26 octobre 2017, se tient à Ouagadougou un forum national sur la sécurité avec pour thème «Garantir la paix et la sécurité pour un développement durable du Burkina Faso: la nécessité d’une réforme du secteur de la sécurité». C’est le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré qui a présidé la cérémonie d’ouverture ce mardi 24 octobre.

Arrêtés le samedi 21 octobre dernier après avoir tenté de tenir un meeting interdit,  le coordonnateur du Cadre d’expression démocratique (CED), Pascal Zaïda, et trois de ses compagnons ont été transférés à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco) le lundi 23 octobre. Dans ce communiqué, L’opposition politique condamne cette «répression» et exige la libération de Pascal Zaïda.

Le ministre de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique, Garde des Sceaux, Bessolé René Bagoro a transmis le rapport de la Commission spéciale d’enquête, ce mardi 24 octobre 2017 au Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM), pour suite à donner.

La coordination nationale des syndicats de l’éducation entend observer un arrêt de travail de 48 heures en fin de semaine pour exiger la satisfaction de sa plateforme minimale résumée en quatre points. L’information a été ce lundi 23 octobre 2017 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.

La directrice générale des affaires immobilières et de l’équipement de l’Etat, Edith Belem/Damiba, a animé une conférence de presse, le samedi 21 octobre 2017, à la direction générale de la police nationale, située au quartier Patte d’Oie de Ouagadougou. En compagnie du directeur du parc automobile de l’Etat, des responsables de la police nationale et municipale, elle a fait le bilan de l’opération de contrôle des véhicules de l’Etat qui s’est déroulée dans la nuit du 20 et dans la journée du 21 octobre.

Le Conseil Paix et Sécurité (CPS) de l’Union africaine a organisé le vendredi 20 octobre 2017 à Addis Abéba, une séance publique sur la Justice, la Paix et la Réconciliation en Afrique.

Photo: Watt FM

A la suite de l'arrestation de Pascal Zaïda et de ses militants qui ont tenté de manifester ce samedi malgré l'interdiction de la mairie, la police nationale s'explique.

Le meeting annoncé - et réfusé par la mairie - du Cadre d’expression démocratique (CED) n'a pas eu lieu. Au terme du jeu de cache-cache entre les organisateurs et les forces de sécurité, le meneur, Pascal Zaïda, et quelques-uns des membres du CED ont été arrêté par la police nationale.

Prévu mi-novembre, le voyage d’Emmanuel Macron à Ouagadougou a été reporté de quinze jours. Le président français se rendra donc au Burkina Faso le 27 novembre.