Aujourd'hui,
URGENT
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)
Minefid: le gouvernement va recruter "un personnel d’appoint constitué de retraités et de volontaires" pour suppléer les grévistes
Sport: la Burkinabè Marthe Koala a remporté l’heptathlon au meeting des épreuves combinées de Kladno en République Tchèque
Burkina: plus de 315 000 candidats ont débuté ce lundi 18 juin les épreuves écrites du 1er tour du  BEPC
Ouagadougou: le développement du sport et des loisirs au cœur d’un séminaire international à Ouagadougou du 18 au 20 juin
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est

Les acteurs de la Justice burkinabè sont en arrêt de travail de 72 heures à compter de ce lundi 12 juin 2017 sur toute l’étendue du territoire national. Ils entendent protester contre l’insécurité dans laquelle ils travaillent, après la séquestration des acteurs de la Justice de Manga le jeudi 8 juin dernier par une foule réclamant la libération immédiate et sans condition de Séni Zoungrana placé sous mandat de dépôt le 5 juin dernier à la suite d’une plainte déposée contre lui par Patenema Zango en raison d’une altercation les ayant opposés.

Les articles 21 et 23 applicables devant la Haute Cour de justice, interdisant tout appel en second degré sont contraires à la Constitution burkinabè, selon une décision du Conseil constitutionnel tombée ce lundi. Les sages abondent ainsi dans le sens des avocats des membres du dernier gouvernement de l’ex Premier ministre Luc Adolphe Tiao, accusés d’avoir ordonné la répression sanglante de l’insurrection populaire d’octobre 2014.

Dans l’interview qu’il a accordée à Fasozine (N°69, Mai-Juin 2017), le président de la Commission électorale nationale indépendante a abordé la question du vote des Burkinabè de l’étranger, en lien avec la révision du code électoral. Au regard du débat qui a cours actuellement sur ces questions, nous vous proposons ici les explications de Newton Ahmed Barry, recueillis en avril dernier à Ouagadougou.   

Dans ce communiqué de presse, l'Union pour le progrès et le changement (UPC, parti du chef de file de l’opposition) rejette la décision du gouvernement d'acheter de nouveaux véhicules.

Pour réclamer de meilleures conditions de sécurité après le siège du palais de justice de Manga par des manifestants, les syndicats des magistrats, ceux des greffiers et de la Garde de sécurité pénitentiaire (GSP) décrètent une grève de 72 heures à compter du lundi 12 juin 2017 dans tous les palais de justice et établissements pénitentiaires du Burkina-Faso.

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), en collaboration avec la Codel et Diakonia, a, au cours de son traditionnel « Dialogue démocratique », rendu public les résultats du sondage d’opinion « Présimètre » du 1er semestre de l’année 2017. Sous forme d’exposé présenté par Issoufou Nana, expert statisticien, la restitution s’est déroulée ce vendredi 9 juin 2017 à Ouagadougou.

L’opposition politique burkinabè réunie autour de son Chef de file, Zéphirin Diabré, a organisé une conférence de presse ce jeudi 8 juin 2017 à son siège à Ouagadougou. L’objectif était de donner son appréciation sur le projet de loi relatif au code électoral porté à la connaissance des partis politiques par le ministre en charge de l’Administration territoriale lors d’une rencontre le 30 mai dernier.

Des militaires et gendarmes retraités de 2004 à 2015 menacent d’organiser un sit-in devant le ministère de la Défense et des Anciens combattants dans les semaines à venir si rien n’est fait par rapport à leurs revendications. Ils l’on fait savoir le jeudi 8 juin 2017 lors d’une conférence de presse à Ouagadougou.

Les militaires Burkinabè du Bataillon Laafi 8 ont été décorés par les Nations Unies ce mercredi 7 Juin 2017 au Darfour, base du contingent Burkinabè. Les 850 soldats ont reçu leurs médailles des mains des autorités militaires présentes, indique l’Etat-major général des armées du Burkina Faso.

Le Conseil des ministres de ce 7 juin 2017 s’est tenu sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, le chef de l’Etat étant en déplacement en Egypte. Au sortir de ce rendez-vous hebdomadaire, le point a été fait par le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou.

Le Mouvement pour le peuple et le progrès (MPP-au pouvoir) se félicite, dans la déclaration qui suit, de sa victoire aux municipales partielles et complémentaires du 28 mai dernier.

Zéphirin Diabré, président de l'UPC, chef de file de l'opposition

L’Union pour la démocratie et le progrès (UPC), parti du chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, considère le projet de loi portant Code électoral comme un net recul de notre démocratie et s’en explique.

Des mots pour le dire...

Sondage

La mise en œuvre des recommandations de la conférence nationale des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents publics de l’Etat peut-elle mettre fin aux grèves à répétition au Burkina?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé