Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

Les militaires Burkinabè du Bataillon Laafi 8 ont été décorés par les Nations Unies ce mercredi 7 Juin 2017 au Darfour, base du contingent Burkinabè. Les 850 soldats ont reçu leurs médailles des mains des autorités militaires présentes, indique l’Etat-major général des armées du Burkina Faso.

Le Conseil des ministres de ce 7 juin 2017 s’est tenu sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, le chef de l’Etat étant en déplacement en Egypte. Au sortir de ce rendez-vous hebdomadaire, le point a été fait par le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou.

Le Mouvement pour le peuple et le progrès (MPP-au pouvoir) se félicite, dans la déclaration qui suit, de sa victoire aux municipales partielles et complémentaires du 28 mai dernier.

Zéphirin Diabré, président de l'UPC, chef de file de l'opposition

L’Union pour la démocratie et le progrès (UPC), parti du chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, considère le projet de loi portant Code électoral comme un net recul de notre démocratie et s’en explique.

Décédé le mercredi 31 mai dernier en France, Valère Dieudonné Somé a été  inhumé ce lundi 5 juin 2017 au cimetière de Gounghin de Ouagadougou sous une vive émotion. Acteurs du monde politique et économique, amis, parents et admirateurs de l’auteur du discours d’orientation politique (DOP) ont effectué le déplacement du cimetière pour l’ultime hommage au disparu.

Le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation a, dans une démarche participative, partagé avec les responsables des partis et formations politiques, la version provisoire (document de travail) de l’avant-projet de code électoral à l’effet de recueillir leurs observations et amendements.

L’ambassadrice de Cuba au Burkina Faso, Ana Maria Chongo, a séjourné à Bobo- Dioulasso les 1er et 2 juin 2017. Elle a eu une série de visites qui l’a amenée auprès des autorités locales, dont le maire central et le chef de canton. L’ambassadrice s’est également rendue au Centre universitaire Souro Sanou.

Le contrôleur général d’Etat de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC), Luc Marius Ibriga a livré à la presse ce vendredi 2 juin 2017 à Ouagadougou les grandes lignes du dernier rapport en date de son institution. Au cours des échanges, il a tenu à lever toutes les équivoques surtout celle relative à la confusion liée aux malversations financières constatées à la présidence du Faso.

Lorsque nous l’avons rencontré en février dernier pour recueillir cette interview — la dernière qu’il a donnée à la presse au cours de son tumultueux parcours politique —, nous étions loin de nous douter que Valère Dieudonné Somé tirerait sa révérence quelque trois mois après, loin de sa terre natale, dans son ultime combat contre la maladie. Dans cet entretien exclusif qu’il a bien voulu accorder à Fasozine, ce fidèle compagnon du défunt Président Thomas Sankara, concepteur du Discours d’orientation politique du 2 octobre 1983, livrait alors sa radioscopie sur la marche du Burkina Faso, son pays plus d’un an après l’accession au pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré. Et pour celui qui est resté jusqu’à disparition un fervent défenseur de la pensée sankariste, «il n’y a pas d’autre voie pour parvenir à surmonter les défis qui se posent à notre peuple que celle tracée sous la présidence de Thomas Sankara». Une interview qui vaut le détour et dont nous vous proposons ici la version intégrale. Pour l’hommage et pour la mémoire…

Un accord a été signé le 29 mai 2017 entre le gouvernement et le Syndicat autonome des travailleurs du Trésor (SATB) mettant fin à trois semaines de grève dudit syndicat.  « Il s’agit d’un accord équilibré qui ne crée pas de déséquilibre dans le processus de gestion nationale des agents de l’Etat et du système de rémunération », a expliqué Clément Sawadogo, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, à la fin lors du conseil des ministres du mercredi 31 mai 2017.

Valère Dieudonné Somé, de la Convergence pour la démocratie sociale, est décédé ce mercredi 31 mai 2017 à l'hôpital Claude Bernard de Metz où il était hospitalisé pour des soins. Des personnalités estiment que le décès de ce militant très engagé, « est une véritable perte pour le Burkina Faso».

Le monde politique burkinabè est en deuil selon un communiqué de l'ambassade du Burkina Faso en France. Valère Dieudonné Somé, de la Convergence pour la démocratie sociale, est décédé ce mercredi 31 mai 2017 à l'hôpital Claude Bernard de Metz où il était hospitalisé pour des soins.