Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»
Burkina: le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a présenté sa démission et celle de son gouvernement au président du Faso qui l'a accepté
RDC: l'Union africaine demande «la suspension de la proclamation définitive» des résultats

La mairie de Ouagadougou a interdit la tenue le 31 décembre dernier, d'une activité dénommée la nuit de la sape. Pour le maire de la ville de Ouagadougou, sa commune ne saurait tolérée un tel événement dans un contexte où les autorités ont invité toute la population à la retenue.

Ceci est le message de fin d’année 2018 et du nouvel an du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). 

Safiatou Lopez bénéficie d’une liberté provisoire à compter de ce 2 janvier 2019. Cette libération provisoire de la présidente d’honneur du Cadre national de concertation des organisations de la société civile a été confirmée par son avocat cité par Radio Oméga.

Le message adressé à la Nation par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré à l'occasion du nouvel an 2019.

photo: Naim Touré

Les agents de la Garde de Sécurité pénitentiaire ont observé ce lundi 31 décembre 2018 un sit-in devant la  Maison d’arrêt et de Correction de Ouagadougou. Ils exigent la satisfaction de leur plateforme revendicative, l’annulation de la révocation de dix d’entre eux et la révocation du directeur général de la GSP, Geoffroy Yogo.

Ceci est le message de nouvel an du Chef de file de l’opposition politique. Dans cette déclaration, Zéphirin Diabré dresse le bilan de la gouvernance du pays en 2018 et avance les défis que devra relever le peuple burkinabè en 2019.

A l’issue du Conseil extraordinaire des ministres tenu ce lundi 31 décembre 2018, le président du Faso a déclaré l’Etat d’urgence dans certaines provinces du pays. Un décret présidentiel viendra préciser exactement les provinces et zones concernées.

Il n’y aura plus de concert ni de feu d’artifice ce 31 décembre 2018 à l’Hôtel de ville de Ouagadougou. Ainsi en a décidé le conseil municipal, qui répond ainsi à l’appel du président du Faso, selon un communiqué de la mairie.

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, a animé une conférence de presse ce vendredi 28 décembre 2018. Au vu des prévisions agricoles de 2019, le ministre de l’Agriculture Jacob Ouédraogo indique que «les Burkinabè mangeront à leur faim en 2019».

La 3e session du cadre de concertation et de dialogue entre l’Etat et les organisations de la société civile s’est achevée ce soir avec des échanges directs entre les participants et le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, autour de préoccupations liées à la vie des OSC et à celle de la Nation entière.

Après la première session d’août 2018, le deuxième Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem)  de la Communication et des Relations avec le parlement  s’est tenu ce jeudi 27 décembre 2018 à Ouagadougou sous le thème : «Évaluation de la mise en œuvre des actions du ministère de la Communication et des Relations avec le parlement : défis et perspectives».

A partir du 1er janvier 2019, 219 détenus retrouveront la liberté. Ils ont bénéficié de la grâce présidentielle accordée annuellement à l’occasion des fêtes de fin d’année. L’information a été rendue publique ce mercredi 26 décembre 2018 à l’issue du dernier conseil des ministres tenu au palais présidentiel de Kosyam.

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé