Aujourd'hui,
URGENT
esclavage de migrant: la Libye exprime "son refus catégorique et condamne fermement ce genre de pratique inhumain" 
Burkina Faso: Ousmane Guiro (ex Dg des Douanes) convoque l’Etat burkinabè devant la Cour de justice de la Cédéao (AIB)  
Situation en Libye: le Burkina a décidé du rappel de son ambassadeur pour consultation (Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères) 
Province du Lorum: Des individus non identifiés ont attaqué ce lundi, une équipe de patrouille du district de police de Banh (AIB)
Kenya: la Cour suprême valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 

L’ancien président burkinabè Michel Kafando séjourne discrètement dans la capitale burundaise pour une nouvelle mission de bons offices.

L’armée nationale burkinabè a commémoré ce mercredi 1er novembre 2017 le 57e anniversaire de sa création. Placée cette année sous le thème : « l’armée et la nation, solidaires face aux défis sécuritaires du moment », la célébration a connu son apothéose ce mercredi à la place de la Nation de Ouagadougou par le cérémonial officiel de prise d’arme et de décoration sous la présidence de Roch Marc Christian Kaboré, chef suprême des armées.

«Les partis politiques membres du Cadre de Concertation du Chef de file de l’Opposition ont tenu une réunion extraordinaire le lundi 30 octobre 2017 au siège du CFOP, à Ouagadougou. Présidée par le Chef de file de l’Opposition, M. Zéphirin DIABRE, la réunion avait les points suivants inscrits à son ordre du jour :

Déjà trois ans que des fils et filles du "pays des Hommes intègres" sont tombés pour la défense de leur patrie. En ce jour mémorable, une cérémonie officielle d’hommage a été organisée ce 31 octobre 2017, à Ouagadougou par le gouvernement. C’était en présence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, des membres du gouvernement et d’illustres personnalités.

Le nom du remplaçant de Tahirou Barry à la tête du département chargé de la Culture est connu: il s’agit de Issouf Sawadogo nommé au poste de ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, ce lundi.

Dans le cadre de la commémoration de l’an trois de l’insurrection populaire des 30 et 31 Octobre 2014, l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) organise une conférence publique le mardi 31 octobre 2017 à 15 h au Conseil Burkinabè des Chargeurs (CBC).

La Cour d'appel de Paris a décidé le maintien en liberté de François Compaoré, poursuivi pour son implication présumée dans l'affaire Norbert Zongo, un journaliste assassiné en 1998 alors qu’enquêtait sur la mort du chauffeur du frère cadet de Blaise Compaoré. Selon le Procureur général près la Cour d'appel de Ouagadougou, Laurent Poda, «le Burkina habilitera une personne auprès des juridictions françaises pour défendre cette demande d’extradition», les jours à venir.

Ceci est un communiqué de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Dans ce communiqué, le parti du lion invite les dirigeants actuels du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) à gérer le Burkina en référence aux aspirations du peuple insurgé. 

Ce communiqué de la direction générale de la police nationale se prononce, dans le communiqué qui suit, sur le mouvement d’humeur qui a secoué la police la semaine dernière.

La Cour d'appel de Paris a décidé le maintien en liberté de François Compaoré, poursuivi pour son implication présumée dans l'affaire Norbert Zongo, un journaliste assassiné en 1998 alors qu’enquêtait sur la mort du chauffeur du frère cadet de Blaise Compaoré.

François Compaoré, frère cadet et ex conseiller de Blaise Compaoré a été arrêté ce dimanche à l'aéroport de Roissy suite mandat d'arrêt international lancé par la justice via Interpol. Au Burkina Faso, cette arrestation suscite un immense espoir : celui de voir enfin toute la lumière faite sur l’assassinat en décembre 1998 du journaliste Norbert Zongo et ses trois compagnons de route. Interrogés par Fasozine, l’avocat de la famille Norbert Zongo et le président du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) disent espérer une extradition rapide vers le Burkina Faso.

Le «parti de l’éléphant» amorce son retour dans l’arène politique nationale. C’est l’essentiel de ce que l’on pourrait retenir de la rentrée politique du parti de Me Gilbert Noël Ouédraogo. Cette relance des activités de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/ Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) a eu lieu ce samedi 28 octobre 2017 à Ouagadougou. C’est autour du thème «Consolidation de l’Etat de droit, réconciliation, pais et sécurité» que s’est déroulé ce rendez-vous entre cadres et militants dudit parti.