Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

Ils sont au total 87 personnes dans la région du Centre-Nord à recevoir les reconnaissances de la nation burkinabè ce samedi 10 décembre 2016 .

Voici le point de vue de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder) sur les violences qui ont secoué l’arrondissement 8 de Ouagadougou mardi dernier suite à la destitution du maire dudit arrondissement.

 

Suite aux incidents intervenus dans l’arrondissement 8  de Ouagadougou le mardi 6 décembre dernier, le bureau de l’Union pour le changement et le progrès (UPC) du Kadiogo a animé un conférence de presse ce jeudi 8 décembre 2016 pour donner sa lecture des faits.

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir), met quatre de ses militants à la porte à la suite du saccage mardi de biens appartenant à des opposants dans l’arrondissement 8 de la capitale du Burkina Faso, selon ce communiqué parvenu à Fasozine.

Les dossiers sur le putsch manqué de l’ex RSP, de l’attaque de la poudrière de Yimdi, du pont Nazinon connaitront un début de procès le mardi 20 décembre prochain. C’est du moins ce qui ressort de la conférence de presse animée ce jeudi 8 décembre 2016 par le commandant Alioune Zanré, commissaire du gouvernement au tribunal militaire de Ouagadougou.

Ceci est une déclaration du Chef de file de l'opposition politique du Burkina Faso sur les violences dans l'arrondissement 8 de Ouagadougou. Au cours de ces violences, des biens et domiciles appartenant à des opposants ont été incendiés par des militants supposés du parti au pouvoir.

En marge de ses 48 heures de grève, le Syndicat des travailleurs de l’Action sociale (Syntas) a animé une conférence sur « la défense des acquis de l’insurrection populaire » ce mercredi 7 décembre 2016 à la bourse du travail de Ouagadougou. A l’occasion, le secrétaire général de la CGT-B, Bassolma Bazié, est revenu sur les sujets brulants de l’actualité nationale.

Réunis en session plénière mardi 6 décembre, les députés levé l’immunité parlementaire du député Salifou Sawadogo.

 

Le processus de désignation du nouveau président de la Commission de l’Union africaine (UA) connaitra son épilogue lors du prochain sommet des chefs d’Etats et de gouvernement en fin janvier 2017 à Addis-Abeba en Ethiopie. En prélude à cette rencontre, les Etats membres de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont convenu d’investir le professeur Abdoulaye Bathily comme leur candidat pour briguer la présidence de la Commission de l’UA.

 

Dans cette déclaration parvenue à Fasozine et intitulé « Quand la CODER veut « acter » la réconciliation et « remettre » le peuple burkinabè au travail», le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir) s’interroge sur les véritables raisons qui ont poussé des partis favorables à l’ex président Blaise Compaoré à fonder la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder).

Le mouvement de la société civile, le Balai citoyen, a animé une conférence de presse ce lundi 17 octobre 2016 pour dénoncer « l’incapacité » de l’actuel gouvernement burkinabè, à maitriser la situation sécuritaire.

L’ADF/RDA, le CDP, l’Autre Burkina/PSR, le Faso Autrement, Les Républicains, la Nafa, le RSR et l’UNDD se sont regroupés au sein de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder).

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé