Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

L’opposition politique burkinabè réunie autour de son Chef de file, Zéphirin Diabré, a organisé une conférence de presse ce jeudi 8 juin 2017 à son siège à Ouagadougou. L’objectif était de donner son appréciation sur le projet de loi relatif au code électoral porté à la connaissance des partis politiques par le ministre en charge de l’Administration territoriale lors d’une rencontre le 30 mai dernier.

Des militaires et gendarmes retraités de 2004 à 2015 menacent d’organiser un sit-in devant le ministère de la Défense et des Anciens combattants dans les semaines à venir si rien n’est fait par rapport à leurs revendications. Ils l’on fait savoir le jeudi 8 juin 2017 lors d’une conférence de presse à Ouagadougou.

Les militaires Burkinabè du Bataillon Laafi 8 ont été décorés par les Nations Unies ce mercredi 7 Juin 2017 au Darfour, base du contingent Burkinabè. Les 850 soldats ont reçu leurs médailles des mains des autorités militaires présentes, indique l’Etat-major général des armées du Burkina Faso.

Le Conseil des ministres de ce 7 juin 2017 s’est tenu sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, le chef de l’Etat étant en déplacement en Egypte. Au sortir de ce rendez-vous hebdomadaire, le point a été fait par le ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou.

Le Mouvement pour le peuple et le progrès (MPP-au pouvoir) se félicite, dans la déclaration qui suit, de sa victoire aux municipales partielles et complémentaires du 28 mai dernier.

Zéphirin Diabré, président de l'UPC, chef de file de l'opposition

L’Union pour la démocratie et le progrès (UPC), parti du chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, considère le projet de loi portant Code électoral comme un net recul de notre démocratie et s’en explique.

Décédé le mercredi 31 mai dernier en France, Valère Dieudonné Somé a été  inhumé ce lundi 5 juin 2017 au cimetière de Gounghin de Ouagadougou sous une vive émotion. Acteurs du monde politique et économique, amis, parents et admirateurs de l’auteur du discours d’orientation politique (DOP) ont effectué le déplacement du cimetière pour l’ultime hommage au disparu.

Le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation a, dans une démarche participative, partagé avec les responsables des partis et formations politiques, la version provisoire (document de travail) de l’avant-projet de code électoral à l’effet de recueillir leurs observations et amendements.

L’ambassadrice de Cuba au Burkina Faso, Ana Maria Chongo, a séjourné à Bobo- Dioulasso les 1er et 2 juin 2017. Elle a eu une série de visites qui l’a amenée auprès des autorités locales, dont le maire central et le chef de canton. L’ambassadrice s’est également rendue au Centre universitaire Souro Sanou.

Le contrôleur général d’Etat de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC), Luc Marius Ibriga a livré à la presse ce vendredi 2 juin 2017 à Ouagadougou les grandes lignes du dernier rapport en date de son institution. Au cours des échanges, il a tenu à lever toutes les équivoques surtout celle relative à la confusion liée aux malversations financières constatées à la présidence du Faso.

Lorsque nous l’avons rencontré en février dernier pour recueillir cette interview — la dernière qu’il a donnée à la presse au cours de son tumultueux parcours politique —, nous étions loin de nous douter que Valère Dieudonné Somé tirerait sa révérence quelque trois mois après, loin de sa terre natale, dans son ultime combat contre la maladie. Dans cet entretien exclusif qu’il a bien voulu accorder à Fasozine, ce fidèle compagnon du défunt Président Thomas Sankara, concepteur du Discours d’orientation politique du 2 octobre 1983, livrait alors sa radioscopie sur la marche du Burkina Faso, son pays plus d’un an après l’accession au pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré. Et pour celui qui est resté jusqu’à disparition un fervent défenseur de la pensée sankariste, «il n’y a pas d’autre voie pour parvenir à surmonter les défis qui se posent à notre peuple que celle tracée sous la présidence de Thomas Sankara». Une interview qui vaut le détour et dont nous vous proposons ici la version intégrale. Pour l’hommage et pour la mémoire…

Un accord a été signé le 29 mai 2017 entre le gouvernement et le Syndicat autonome des travailleurs du Trésor (SATB) mettant fin à trois semaines de grève dudit syndicat.  « Il s’agit d’un accord équilibré qui ne crée pas de déséquilibre dans le processus de gestion nationale des agents de l’Etat et du système de rémunération », a expliqué Clément Sawadogo, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, à la fin lors du conseil des ministres du mercredi 31 mai 2017.