Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)
Burkina: «Plus d'une dizaine de militaires» tués dans l’attaque de leur détachement
Soudan: le procès pour corruption d'Omar el-Béchir s'ouvre à Khartoum
Burkina: 270 776 personnes déplacées internes enregistrées à la date du 16 août, le plan d'urgence estimé à plus de 110 milliards de FCFA
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août

A l’occasion de son meeting populaire de protestation du samedi 29 avril à Ouagadougou, le Chef de file de l’opposition politique au Burkina (CFOP) est revenu sur la situation économique et sociale au pays des Hommes intègres.

Voici le message qu'adresse le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Clément Sawadogo, à l'occasion du 1er mai 2017, fête du travail.

Premier du genre sous l’ère Roch Marc Kaboré, le meeting populaire de protestation de l’opposition politique burkinabè aura drainé du beau monde à la maison du peuple de Ouagadougou ce samedi 29 avril 2017. Après un an de pouvoir MPP, l’opposition politique estime que «le Burkina stagne».

Dans le cadre de la réorganisation du commandement des Forces Armées Nationales Son Excellence Monsieur le Président du Faso, Président du Conseil des Ministres, Chef Suprême des Forces Armées Nationales a signé six (06) décrets de nomination de responsables militaires le 27 avril 2017. Ce sont :

Sous la présidence de chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré, l’Ordre des avocats du Burkina Faso a effectué la rentrée solennelle du Barreau sous le thème «Les libertés dans les politiques publiques de sécurité: rôle de l’Avocat». Pendant trois jours, les avocats vont proposer des solutions axées sur l’efficacité et la performance des politiques et des libertés fondamentales. La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce jeudi 27 avril 2017 à Ouagadougou.

L’ex Premier ministre Luc Adolphe Tiao et 26 de ses ministres comparaissaient devant la haute cour de justice ce jeudi 27 avril 2017 pour leur présumée implication dans les évènements qui ont conduit à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et la mort de manifestants qui en a découlé. Ouvert à l’heure indiqué, le procès a finalement été renvoyé au jeudi 4 mai 2017 à la demande du bâtonnier Mamadou Savadogo, président du barreau du Burkina Faso afin que les avocats concernés par ce dossier puissent prendre part à la rentrée solennelle du Barreau du Burkina qui se tient du 27 au 29 avril 2017. 

Lazare Tarpaga

Le directeur général de la police nationale a rendu sa démission, selon une information livrée en conseil des ministres par le ministre de la Sécurité, Simon Compaoré.

Grande première depuis sa création en 1995, la Haute Cour de Justice, juridiction d’exception, va siéger à partir de ce jeudi 27 avril en principe, pour juger les membres du dernier gouvernement de Luc Adolphe Tiao. L’ex Premier ministre et 26 de ses ministres devront comparaître devant la haute juridiction pour leur présumée implication dans les évènements ayant conduit à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et la mort de manifestants qui en a découlé.

Les premiers responsables du Nouveau temps pour la démocratie (NTD, majorité), parti piloté par Vincent Dabilgou, ont organisé une conférence de presse à l’issue d’une rencontre avec ses militants du Kadiogo. L’objectif était de donner une lecture de la façon dont le NTD perçoit le meeting du 29 avril annoncé par l’opposition.

Le Barreau du Burkina Faso effectue sa rentrée solennelle ce jeudi 27 avril 2017 à Ouagadougou. Placée sous la présidence de Roch Marc Kaboré, chef de l’Etat, cette rentrée de l’ordre des avocats burkinabè aura pour thème : «Libertés dans les politiques publiques de sécurité : rôle de l’avocat.»

Le Mouvement «Plus rien ne sera comme avant» (M/PRSCA) a échangé avec les hommes de média au cours une conférence de presse ce mercredi 26 avril 2017 à Ouagadougou sur trois sujets qui font l’actualité au Burkina Faso. Il s’agit notamment de la question de la Haute cour de justice, la protestation contre le dossier du coup d’Etat de septembre 2015 et des «pitreries» de la Coder.

L’association des parents de victimes du coup d’Etat (APVCE) et l’Union des familles de martyres de l’insurrection populaire (UFMIP) ont exprimé leur indignation et appelé à la dissolution de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder) au cours d’une conférence de presse le samedi 22 avril 2017 à Ouagadougou. La raison de cette colère ? La Coder n’aurait pas honoré un rendez-vous, alors qu’elle avait demandé à rencontrer ces deux associations. Ce dont se défend la coalition qui «rétablit les faits» dans les lignes qui suivent. 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé