Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

Le ministre en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo a procédé ce jeudi 23 novembre 2017 à Ouagadougou à la remise des chèques représentant chacun le montant de la subvention allouée à chaque parti politique bénéficiaire au titre de l’année 2017. La cagnotte  de 500 millions de francs CFA a été partagée entre cinq partis politiques dont deux de la majorité et trois de l’opposition.

Le conseil des ministres a instruit le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation de prendre les dispositions idoines pour l’application des sanctions prévues contre les partis et formations politiques qui ne sont pas en règle vis-à-vis de leurs propres textes statutaires.

Le Conseil des ministres de ce mercredi 22 novembre 2017 a principalement statué sur les dossiers des départements en charge de la Sécurité, de l’Administration territoriale et de l’Agriculture.

Le Syndicat national des administrateurs civils, des secrétaires et adjoints administratifs du Burkina (Synacsab) était face aux hommes de media ce mercredi 22 novembre 2017 à Ouagadougou. Le syndicat attend aller en grève de trois jours, du mardi 28 au jeudi 30 novembre 2017 pour exiger la satisfaction de leur plateforme revendicative minimale.

Le trésorier général de l’ODJ, Ouiry Sanou pointe un doigt accusateur sur la politique française au Burkina Faso. A l’occasion de la venue du président français Emmanuel Macron au Burkina Faso le 27 novembre prochain, M. Sanou appelle la population à manifester tout au long de son trajet. Il l’a dit lors de sa conférence de presse sur les «journées anti-impérialistes» tenue ce mardi 21 novembre 2017.

L’Organisation démocratique de la Jeunesse (ODJ) du Burkina Faso, en collaboration avec d’autres organisations de la société civile, organise le 2 décembre prochain à Ouagadougou la deuxième édition des «journées anti-impérialistes» autour du thème «révolution Bolchévique d’octobre 1917: leçons et perspectives pour les luttes d’émancipation des peuples». Afin de porter l’information à l’opinion, le bureau exécutif national a animé une conférence de presse ce mardi 21 novembre 2017 à Ouagadougou.

Abdulrahman Khamada,chargé des affaires de l’ambassade de Libye au Burkina Faso

Le ministère des Affaires étrangères du gouvernement d’entente nationale de la Libye a réagi officiellement ce lundi 20 novembre 2017 suite aux traitements esclavagistes que subissent des migrants africains en Libye. A Ouagadougou, la déclaration a été lu devant la presse par Abdulrahman Khamada, chargé des affaires de l’ambassade de Libye au Burkina Faso. Voici l’intégralité dudit communiqué.

Le ministre burkinabè en charge des Affaires étrangères, Alpha Barry a annoncé ce lundi 20 novembre 2017 dans la soirée, la décision du gouvernement burkinabè de rappeler son ambassadeur en poste en Libye pour consultation. Cette décision fait suite aux traitements esclavagistes que subissent des migrants africains dont des Burkinabè en Libye.

On en sait un peu plus sur la prochaine visite officielle du président la République française, Emmanuel Macron au Burkina Faso. Les grands axes de son séjour ont été dévoilés ce lundi 20 novembre à Ouagadougou au cours d’une rencontre entre le staff de la présidence du Faso et les médias burkinabè. 

 Les lampions se sont éteints ce samedi 18 novembre 2017 sur les premiers Etats généraux de la jeunesse du Burkina Faso. Cette cérémonie de clôture a été présidée le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Ce moment solennel a été ponctué par plusieurs axes : lancement officiel du site web du ministère en charge de la jeunesse, remise de chèques à des jeunes promoteurs modèles et présentation de la synthèse des travaux. 

Photo: AIB

Dans le Passoré, des protestataires ont organisé une marche-meeting  samedi 18 octobre 2017 à Yako, pour demander l’accélération d’un jugement équitable au profit du Général Gilbert Diendéré, arrêté depuis le 30 octobre 2015 suite au coup d’Etat manqué.

Depuis qu'il a quitté le pouvoir en 2014, Blaise Compaoré se montrait très discret. Il a choisi de sortir du silence dans ce communiqué transmis par ses avocats à des médias, pour se défendre d'entretenir des relations ambiguës avec les groupes djihadistes sahéliens qui endeuillent le Burkina Faso.