Aujourd'hui,
URGENT
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».
Burkina: Incarcéré à Ouaga,Jean Claude Bouda, ex ministre de la Défense obtient une «permission» d’un mois pour des soins (LeFaso.net). 

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, était en visite ce 11 septembre 2020 dans la région du Centre-nord. Arrivé dans la matinée, après une halte chez le Dima de Boussouma et une visite de l’abattoir frigorifique moderne de la ville de Kaya, le chef du gouvernement a pris langue avec les forces vives de la région. Pour le Premier ministre, la population du Centre-nord est la preuve de la résilience et du courage du peuple burkinabè.

La 57e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), a clos ses travaux hier  à Niamey, capitale du Niger, en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. La conférence des chefs  d’Etat a adopté plusieurs mesures pour poursuivre la bonne marche de la communauté et des Etats qui la composent. 

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé ce matin, dans la salle Polyvalente de la présidence du Faso, la célébration de la 4e édition de la Journée de l’excellence scolaire au Burkina Faso. Au cours de la cérémonie, 103 élèves du primaire, du post-primaire et du secondaire, qui ont obtenu les meilleures moyennes au plan national lors des sessions normales des examens de cette année, ont été récompensés. 

Le deuxième sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la la Cedeao sur la situation sociopolitique au Mali qui s'est tenu ce jour par visioconférence, a  pris acte de la démission du président Ibrahim Boubacar Keita, et constaté sa libération ainsi que celle des autres officiels. Les chefs d’Etat ont ensuite pris des décisions importantes pour une sortie de crise rapide et durable au Mali.

Docteur en pharmacie, Firmin Tinwindé Zongo est un passionné de la musique. N'ayant pu exercer ce métier dont il est passionné depuis sa tendre enfance, il s'est investit dans le mécénat en soutenant les artistes du Burkina. Bien connu dans le milieu, il n'hésite pas à faire parler son cœur dans le social. Convaincu que la jeunesse actuelle a l'obligation de s'assumer en s'intéressant à la chose politique, il n'a pas hésité à ajouter une autre corde à son arc. Sous le couvert de la Convergence pour le progrès et la solidarité-Génération 3 (CPS-G3) de son mentor, Jérôme Zoma (également bien connu dans le milieu du show-biz), il entend désormais siéger à l'hémicycle pour la prochaine mandature. Sans détour, il parle de sa passion pour la musique et ses ambitions politiques à travers cette interview.

Ce mercredi 26 août 2020, le ministre en charge l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro a tenu une conférence de presse dans la salle de conférence dudit ministère. Il s’agissait pour le premier responsable du département de partager et d’échanger avec la presse certaines préoccupations relatives à la gestion des établissements scolaires privés dans notre pays pour une bonne année scolaire 2020-2021.

Photo: Premier ministère du Burkina

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré a participé aux côtés du Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, à la cérémonie officielle de sortie des stagiaires de l’Académie militaire Georges Namoano de Pô. « Résilience », c’est le nom de baptême de cette 19e promotion des élèves sous-officiers d’active, qui a prêté le serment ce samedi 22 août  2020, de servir et de défendre les couleurs du Burkina Faso, sans exclure le sacrifice suprême.  

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et ses pairs de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l’Ouest (Cedeao), se sont réunis ce jeudi par visioconférence pour un sommet extraordinaire sur la crise sociopolitique au Mali relative au coup d’Etat du 18 août dernier.

Les capacités opérationnelles des Forces de sécurité intérieure (FSI) de la région du Centre-Nord sont renforcées. Une session de formation sur les outils de géolocalisation organisée par la Direction Générale des Transmissions et de l’Informatique (DGTI) a, quatre jours durant, réuni des participants issus de la Police Nationale et de la Gendarmerie Nationale.

Le Burkina Faso est confronté à des attaques djihadistes qui ont fait des centaines de morts depuis 2015. Situé dans la province du Sanmatenga, Barsalogho  la petite ville du Centre-nord du pays accueille des milliers de déplacés internes, fuyant les violences djihadistes et intercommunautaires. Inquiet pour le développement économique et social de la localité, EL Hadj Abdoulaye Pafadnam, maire de Barsalogho à travers cet entretien, s'interroge également sur la tenue effective des prochaines élections dans la zone.

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) réagit, dans ce communiqué, à une annonce de Mahamadi Kouanda parue dans la presse et invitant les candidats à la candidature du CDP pour les élections législatives de novembre 2020 à retirer des formulaires de candidature. 

Ce communiqué de presse du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP) dénonce «une campagne déguisée» pour les élections de novembre 2020 à laquelle se livrerait la majorité présidentielle, en violation de l’article 68 du Code électoral. Le CFOP menace de saisir la justice.