Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé

Les syndicats des magistrats, de greffiers et de la Garde de sécurité pénitentiaire avaient décrété une grève de 72 heures, du lundi 12 juin dernier  à ce mercredi 14 juin, pour réclamer une meilleure sécurisation des palais de justice après «l’attaque» de celui de la ville de Manga par une foule réclamant la libération d’un détenu. Ils ont décidé de la reconduire sur tout l’ensemble du territoire et expliquent dans le communiqué qui suit, que mot d’ordre sera maintenu jusqu’à ce que les conditions posées pour la reprise «soient réunies».

Dans le cadre du mois de Ramadan 2017 en cours, une délégation de l’Union pour le Progrès et le Changement(UPC) est allée témoigner la solidarité du parti à la Communauté musulmane du Burkina Faso (CM-BF). C’était le samedi 10 juin 2017 à 15 heures, au siège de la CM-BF, à la grande mosquée de Ouagadougou.

Ceci est une lettre ouverte au président du Faso dans laquelle, l’association le Tocsin demande à l’autorité compétentes de prendre les dispositions pour délivrer à tout citoyen burkinabè une carte nationale d’identité ou une carte consulaire biométrique (au cas où celui-ci résiderait à l’étranger).

La 7ème promotion des élèves officiers spécialistes en santé de l’académie militaire George Namoano de Pô ont reçu leurs épaulettes de sous-lieutenant ce mardi 13 juin 2017 à Ouagadougou. Serge Alain Ilboudo, major de sa promotion, est sorti avec une moyenne de 15,70/20. La cérémonie de remise d’épaulettes a eu lieu sous la présence du ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Jean Claude Bouda, et de la hiérarchie militaire.

Le Réseau national de lutte anti-corruption (Ren-Lac) était face à la presse ce mardi 13 juin 2017 à Ouagadougou. Objectif : apporter leur lecture sur les cas de dénonciations de scandales de corruption et dénoncer les malversations révélées par le rapport 2015 de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) et l’impunité persistante des crimes économiques. 

Les acteurs de la Justice burkinabè sont en arrêt de travail de 72 heures à compter de ce lundi 12 juin 2017 sur toute l’étendue du territoire national. Ils entendent protester contre l’insécurité dans laquelle ils travaillent, après la séquestration des acteurs de la Justice de Manga le jeudi 8 juin dernier par une foule réclamant la libération immédiate et sans condition de Séni Zoungrana placé sous mandat de dépôt le 5 juin dernier à la suite d’une plainte déposée contre lui par Patenema Zango en raison d’une altercation les ayant opposés.

Les articles 21 et 23 applicables devant la Haute Cour de justice, interdisant tout appel en second degré sont contraires à la Constitution burkinabè, selon une décision du Conseil constitutionnel tombée ce lundi. Les sages abondent ainsi dans le sens des avocats des membres du dernier gouvernement de l’ex Premier ministre Luc Adolphe Tiao, accusés d’avoir ordonné la répression sanglante de l’insurrection populaire d’octobre 2014.

Dans l’interview qu’il a accordée à Fasozine (N°69, Mai-Juin 2017), le président de la Commission électorale nationale indépendante a abordé la question du vote des Burkinabè de l’étranger, en lien avec la révision du code électoral. Au regard du débat qui a cours actuellement sur ces questions, nous vous proposons ici les explications de Newton Ahmed Barry, recueillis en avril dernier à Ouagadougou.   

Dans ce communiqué de presse, l'Union pour le progrès et le changement (UPC, parti du chef de file de l’opposition) rejette la décision du gouvernement d'acheter de nouveaux véhicules.

Pour réclamer de meilleures conditions de sécurité après le siège du palais de justice de Manga par des manifestants, les syndicats des magistrats, ceux des greffiers et de la Garde de sécurité pénitentiaire (GSP) décrètent une grève de 72 heures à compter du lundi 12 juin 2017 dans tous les palais de justice et établissements pénitentiaires du Burkina-Faso.

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), en collaboration avec la Codel et Diakonia, a, au cours de son traditionnel « Dialogue démocratique », rendu public les résultats du sondage d’opinion « Présimètre » du 1er semestre de l’année 2017. Sous forme d’exposé présenté par Issoufou Nana, expert statisticien, la restitution s’est déroulée ce vendredi 9 juin 2017 à Ouagadougou.

L’opposition politique burkinabè réunie autour de son Chef de file, Zéphirin Diabré, a organisé une conférence de presse ce jeudi 8 juin 2017 à son siège à Ouagadougou. L’objectif était de donner son appréciation sur le projet de loi relatif au code électoral porté à la connaissance des partis politiques par le ministre en charge de l’Administration territoriale lors d’une rencontre le 30 mai dernier.

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé