Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré, après son exposé sur la situation de la Nation ce jeudi 16 mai 2019, a répondu aux préoccupations des députés des différents groupes parlementaires de l’Assemblée nationale. Les questions des élus nationaux ont concerné tous les domaines de la vie nationale. Voici en substance le résumé des réponses du chef du gouvernement sur les sujets majeurs.

Ce jeudi 16 mai 2019, conformément à l’article 109 de la loi fondamentale, le Premier ministre Christophe Dabiré s’est prêté à cet exercice constitutionnel au cours duquel il a exposé pendant une heure de temps devant l’Assemblée nationale la situation de la nation. Ce qu’il faut retenir de son intervention…

Dans cette déclaration, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) donne sa lecture sur la crise qui secoue actuellement le secteur sanitaire burkinabè. La semaine prochaine, les principaux syndicats ont annoncé une grève pour dénoncer l’attitude du gouvernement dans le traitement de leurs revendications. Et le parti d’opposition à ce sujet « invite prestement le gouvernement à mettre fin  à cette situation en établissant un dialogue franc et sincère avec les syndicats de la santé et en trouvant une solution durable.

Le Premier ministre burkinabè, Christophe Joseph Marie Dabiré a exposé ce jeudi 16 mai 2019 devant l’Assemblée nationale, son discours sur la situation de la Nation conformément à l’article 109 de la Constitution. Voici l’intégralité de son discours.

L’Assemblée nationale a adopté hier mardi 14 mai 2019 la loi portant révision de l’état de siège et de l’état d’urgence au Burkina Faso. Elles ont été approuvées par 100 voix sur 101 votants avec une abstention. Ces deux lois en phase aux défis actuels permettront aux autorités civiles et militaires de mieux lutter contre le terrorisme.

Le point de presse hebdomadaire  de l'opposition politique ce mardi 14 mai 2019 a porté  sur la relance du dialogue politique, les attaques contre les différentes communautés religieuses, l’expulsion du Directeur général de la poste et le déclassement d'une partie de la forêt de Kua. Jean Hubert Bazié, président de l'Espoir et Amadou Dicko ,4e  vice-président de l'Union pour le Progrès et le Changement (UPC) ont animé cette conférence.

Image d'illustration

Ceci est communiqué de presse du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) sur l'attaque de Dablo qui a coûté la vie dimanche 12 mai à six personnes dont le vicaire de la paroisse. Pour le parti au pouvoir, le peuple burkinabè devra "faire face avec courage et dignité en ne cherchant pas de boucs émissaires".

L’ambassadeur d’Arabie Saoudite au Burkina Faso, Dr Waleed Ben Abdulrahman Al-Hamoudi a remis ce lundi en fin de matinée, une invitation du roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud au président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, pour prendre part à la 14e session du sommet des Chefs d’Etat de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), qui aura lieu les 31 mai et 1er juin 2019 en Arabie Saoudite.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a accordé une audience, ce lundi dans la matinée, au président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Jean Claude Kassi Brou. Les questions liées à la sécurité et à l’intégration régionale ont été au centre de cette rencontre.

Image d'illustration

Dans ce message, le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo donne sa lecture sur l’attaque de Dablo. Il « interpelle vivement le gouvernement à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer à toutes les populations la liberté de culte »

Le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) tout en condamnant l’attaque de Dablo qui a fait six morts dont le vicaire de la paroisse invite les Burkinabè « à renforcer la tolérance légendaire et la solidarité agissante ».

Le samedi 11 mai 2019 à Ouagadougou, le Mouvement des intellectuels pour le développement (Mide) a organisé une conférence de presse pour présenter le parti et discuter avec les hommes de médias sur un certain nombre de sujets. 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé