Aujourd'hui,
URGENT
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde
Soudan: retour au calme à Khartoum malgré la suspension des pourparlers
Burkina: 88 conventions à hauteur de 1 176 milliards de F CFA signées en 2018 (Discours sur la situation de la nation)
Burkina: le Premier ministre Dabiré a exposé ce jeudi 16 mai son discours sur la situation de la nation, pour lui le bilan est plutôt satis
Niger: 17 militaires tués et 11 autres  portés disparus au cours d'une embuscade à Baley Beri, près de la frontière avec le Mali

C’est suite à une demande  du Premier ministère que s’est ouverte ce lundi 9 janvier 2017 une session parlementaire extraordinaire. Cette première rencontre des élus nationaux avait pour but d’examiner entre autres des projets de loi « que l’agenda du gouvernement n’avait pas permis d’inscrire à l’ordre du jour de la session budgétaire 2016 », a résumé Salifou Diallo, président du Parlement.

Le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba, a reçu en audience le président du patronat de la République du Bénin, Sébastien G. Ajavon, dans l’après-midi du lundi 9 janvier 2017. C’était pour une visite de courtoisie et en même temps, pour redynamiser le partenariat public-privé entre le Burkina Faso et le Bénin.

Les 3, 4 et 5 mars prochain, se tiendra le deuxième congrès du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). C’est en substance ce qui est ressorti de la session ordinaire du bureau politique national du parti au pouvoir, samedi 7 janvier 2016, à Ouagadougou. Ce fut également l’occasion pour les militants du parti « orange », de dresser le bilan de l’année écoulée, mais surtout de présenter leurs vœux au président par intérim Salifou Diallo.

Après trois jours (20 et 21 décembre 2016, 5 janvier 2017) de débats sur la forme et les exceptions de procédures, le procès du Caporal madi et les 28 autres inculpés pour association de malfaiteurs et détentions illégales d’armes à feu et de munitions de guerre a été examiné sur le fond ce vendredi 6 janvier 2017 par le tribunal. Pour cette première journée de comparution, 9 inculpés sur 29 ont été entendus à  la barre.

 

En 2016, Roch Marc Christian Kaboré a été le chef d’État africain le plus attractif sur Twitter, selon le site de Jeune Afrique, qui se base sur l’activité du président burkinabè sur ce réseau social en 2016. 

Photo: DCPM/MATDSI

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré est arrivé à Bobo-Dioulasso ce vendredi 6 janvier 2017 aux environs de 6 heures 30 minutes. A Bobo, il va tenter de calmer les chasseurs Dozos qui menacent d’en découdre avec les groupes d’autodéfense Koglwéogos.

Alioune Zanré, commissaire du gouvernement

Le procès caporal Madi Ouédraogo et autres, inculpés pour association de malfaiteurs et détention illégale d’armes à feu et de munitions de guerre, a repris ce jeudi 5 janvier 2017 au tribunal militaire de Ouagadougou. Le tribunal a rejeté toutes les exceptions de procédures soulevées par les avocats des prévenus. 

Le premier Conseil des ministres de l’année 2017 s’est tenu ce jeudi 5 janvier 2017. Un Conseil relativement plus court que d’habitude dont le point des dossiers à l’ordre du jour a été fait par le ministre du développement de l’Economie numérique et des Postes, Aminata Sana/Congo.

Le procès caporal Madi Ouédraogo et autres, inculpés pour association de malfaiteurs et détention illégale d’armes à feu et de munitions de guerre, a repris ce jeudi 5 janvier 2017 au tribunal militaire de Ouagadougou. Les débats ont débuté mais les avocats de la défense ont soulevé des exceptions de procédures à savoir l’incompétence du tribunal militaire et la nullité de certains actes de la procédure.

Le nouveau chef d'état-major général des armées, le colonel-major Oumarou Sadou, a été nommé général de Brigade "pour compter du 1er janvier 2017", selon un décret du chef de l'Etat publié mercredi.

« (…) Vous reconnaitrez désormais pour chef, le colonel-major Oumarou Sadou(…) », en s’adressant ainsi aux forces armées nationales, le président du Faso, en sa qualité de chef suprême des armées et de ministre de la défense, installait officiellement dans ses nouvelles fonctions le Chef d’Etat-major général des armées (CEMGA).

Lors d’un dialogue avec les internautes jeudi dernier, suivi d’un entretien avec la presse le lendemain, le président Roch Marc Christian Kaboré avait annoncé que la question de la création d’un ministère entièrement dédié à la Sécurité. Si cela se concrétisait, il amputerait le gigantesque département que qui dirige Simon Compaoré d’un volet important de son ministère.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé