Aujourd'hui,

MONDE

Au cours d’une conférence de presse animée le lundi 13 février 2017 à Bruxelles, la famille Tshisékédi a exprimé son attachement à la réalisation de l'autopsie sur le corps d'Etienne Tshisekedi décédé d’une embolie pulmonaire le 1er février à l’hôpital Sainte-Elisabeth de Bruxelles. Cette autopsie permettra, selon ladite famille, d'en savoir d’avantage sur les circonstances de la mort du patriarche et figure emblématique de l’opposition en République démocratique du Congo (RDC).


Selon Félix Tshisékédi et son frère cadet (fils du disparu), l’autopsie permettra de savoir s’il y a eu erreur médicale au niveau des médecins qui étaient en charge de ses soins. Avec cette exigence, l'arrivée du corps en RDC, l'inhumation et les funérailles se feront attendre au-delà des prévisions initiales de calendrier.