Aujourd'hui,
URGENT
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».
Burkina: Incarcéré à Ouaga,Jean Claude Bouda, ex ministre de la Défense obtient une «permission» d’un mois pour des soins (LeFaso.net). 
Nécro: le général de division Ali Traoré est décédé dans une clinique à Tunis où il avait été évacué quelques jours plus tôt. 
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 

MONDE

Vingt militaires maliens ont été tués et cinq blessés tôt  dimanche 26 janvier 2020 au matin. Les faits se sont produits lors d'une attaque de grande ampleur de présumés djihadistes contre un camp de gendarmes dans le centre du pays, a indiqué l'armée malienne. 

«Le poste FAMa de Sokolo a été attaqué, le dimanche 26 janvier 2020, aux environs de 06 heures. Les FAMa ont enregistré des morts et des blessés. Du matériel a été endommagé et perdu», ont indiqué les Forces armées maliennes sur leur page Facebook. «Le ratissage en cours à Sokolo a donné un nouveau bilan; côté FAMa : 60 rescapés, 20 morts et 05 blessés; côté ennemis : 04 tués», ont-ils ajouté.

Attaque de Sokolo : Des renforts dépêchés. Le poste est sous contrôle, un ratissage a eu lieu, l'avion militaire malien sur zone.

Sokolo est situé dans le cercle de Niono, dans la région de Ségou (centre), où sévissent des groupes djihadistes liés à la nébuleuse terroriste Al-Qaïda. Il s'agit de la dernière localité avant la frontière avec la Mauritanie.