Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

©Dr

MONDE

Au Nigeria, plus question d’importer les chars de combat des pays occidentaux. Ce sont plutôt des véhicules blindés construits sur place qui seront déployés sur le terrain pour assurer la sécurité et combattre les groupes terroristes dont Boko Haram.

La cérémonie de leur dévoilement a eu lieu mardi sous les auspices du chef de l‘État, Muhammadu Buhari lors de la conférence annuelle de l’armée. Baptisés Ezugwu MRAP, ces véhicules blindés ont été construits par des ingénieurs du ministère nigérian de la Défense.

Si les caractéristiques techniques n’ont pas été dévoilées, Muhammadu Buhari se dit déjà satisfait du travail abattu par ses forces de défense. « Je suis heureux que la production des véhicules que je dévoilerai aujourd’hui. Ils témoignent de nos efforts en matière de sécurisation de notre pays », a déclaré le président nigérian.

Quitte à aider le gouvernement à minimiser ses dépenses pour l’armement et partant accroître ses capacités opérationnelles dans la sécurisation du pays et la lutte contre les groupes terroristes dont Boko Haram qui a déjà fait près de 13 000 morts depuis 2009.

Africanews