Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

©Dr

MONDE

 Les Mara X et Mara Z sont désormais sur le marché rwandais de la téléphonie. Ces deux Smartphones, qui utiliseront le système Android, ont été lancés lundi 7 octobre 2019 et sont présentés par leur concepteur, la compagnie Mara, basée au Rwanda, comme le premier smartphone « Made in Africa ».

 « Nous sommes en fait les premiers à fabriquer des Smartphones sur le continent. Nous fabriquons les cartes mères, nous fabriquons les sous-cartes pendant tout le processus », a-t-il précisé, soulignant au passage que l’usine, d’un coût de conception de 24 millions de dollars, pouvait fabriquer jusqu‘à 1 200 téléphones par jour.

Fixés aux montants de 190 dollars ( environ 95 000 FCFA) et 130 dollars américains ( environ 65 000 FCFA), les Mara X et Mara Z espèrent concurrencer le géant coréen Samsung dont les téléphones sont vulgarisés sur le continent. Pour y parvenir, le groupe Mara espère tirer profit de l’accord de libre-échange continental, qui devrait rassembler sur un même marché tous les pays africains.

L’accord prévu entrer en vigueur en juillet 2020 vise à réunir 1,3 milliard de personnes pour des attentes économiques de 3 400 milliards de dollars.

Source : Africanews/ Reuters