Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: la dépouille du président de l'ODJ, André Tibiri, sera rapatriée de Tunisie où il est décédé dimanche 28 mai (ODJ).
Ghana:  le général Pingrenoma Zagré, ancien chef d'Etat-major général des armées, nommé ambassadeur du Burkina.
Adja Divine:  une marche silencieuse prévue samedi 27 mai 2017 pour condamner l'agression dont a été victime l'artiste.
Affaire Kanis: Inoussa Kanazoé a bénéficié lundi d'une liberté provisoire contre une caution de 700 millions CFA (Omega)
Gendarmerie : nommé chef d'Etat major il y a quelques jours, le colonel Tapsoba Omer a pris officiellement les commandes ce mardi 23 mai.
Bobo: le personnel de l'hôpital Sanou Souro en arrêt de travail pour protester contre l'agression d'un infirmier par un accompagnant de
Ramadan: l'observation du croissant lunaire marquant le début du jeûne prévue pour le 26 mai à la grande mosquée de Ouagadougou (FAIB).
Burkina : un piratage de masse de sites web du gouvernement burkinabè en cours (Lefaso.net)
Burkina : onze sites du gouvernement déjà tombés entre les mains de pirates (Lefaso.net)
Sissili: deux Koglwéogo tués jeudi à Silly, 24 de leurs engins incendiés lors d’un affrontement avec des bandits (AIB)

MONDE

L’examen du recours du président sortant de la Gambie, Yahya Jammeh n’aura pas lieu ce mardi. Il a été renvoyé selon nos confrères de BBC jusqu’en mai prochain, par la Cour suprême.



Selon la même source, 9 personnes se sont réunies au siège de la Cour suprême à l’ouverture de l’audience ce mardi matin. Puis, ces dernières ont informé le représentant de Yahya Jammeh de l'absence du président de la Cour suprême qui ne sera disponible qu'en mai et lui ont demandé s'il confirme la plainte du président sortant à cette date. Le président Jammeh aurait répondu par l'affirmative.

En rappel, Yahya Jammeh avait nommé cinq juges devant siéger à la Cour suprême pour statuer sur le recours de son parti qui demande l'annulation de l'élection présidentielle du 1er décembre dernier. Laquelle élection a été « officiellement » remportée par l'opposant Adama Barrow. Mais aux dernières nouvelles, les cinq juges ne sont pas arrivés à Banjul la capitale gambienne. Ces cinq juges étrangers sont notamment des nigérians et des Sierra-Léonais sollicités par le président sortant.