Aujourd'hui,
URGENT
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde

MONDE

L’examen du recours du président sortant de la Gambie, Yahya Jammeh n’aura pas lieu ce mardi. Il a été renvoyé selon nos confrères de BBC jusqu’en mai prochain, par la Cour suprême.



Selon la même source, 9 personnes se sont réunies au siège de la Cour suprême à l’ouverture de l’audience ce mardi matin. Puis, ces dernières ont informé le représentant de Yahya Jammeh de l'absence du président de la Cour suprême qui ne sera disponible qu'en mai et lui ont demandé s'il confirme la plainte du président sortant à cette date. Le président Jammeh aurait répondu par l'affirmative.

En rappel, Yahya Jammeh avait nommé cinq juges devant siéger à la Cour suprême pour statuer sur le recours de son parti qui demande l'annulation de l'élection présidentielle du 1er décembre dernier. Laquelle élection a été « officiellement » remportée par l'opposant Adama Barrow. Mais aux dernières nouvelles, les cinq juges ne sont pas arrivés à Banjul la capitale gambienne. Ces cinq juges étrangers sont notamment des nigérians et des Sierra-Léonais sollicités par le président sortant.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé