Aujourd'hui,

MONDE

L’examen du recours du président sortant de la Gambie, Yahya Jammeh n’aura pas lieu ce mardi. Il a été renvoyé selon nos confrères de BBC jusqu’en mai prochain, par la Cour suprême.



Selon la même source, 9 personnes se sont réunies au siège de la Cour suprême à l’ouverture de l’audience ce mardi matin. Puis, ces dernières ont informé le représentant de Yahya Jammeh de l'absence du président de la Cour suprême qui ne sera disponible qu'en mai et lui ont demandé s'il confirme la plainte du président sortant à cette date. Le président Jammeh aurait répondu par l'affirmative.

En rappel, Yahya Jammeh avait nommé cinq juges devant siéger à la Cour suprême pour statuer sur le recours de son parti qui demande l'annulation de l'élection présidentielle du 1er décembre dernier. Laquelle élection a été « officiellement » remportée par l'opposant Adama Barrow. Mais aux dernières nouvelles, les cinq juges ne sont pas arrivés à Banjul la capitale gambienne. Ces cinq juges étrangers sont notamment des nigérians et des Sierra-Léonais sollicités par le président sortant.

Des mots pour le dire...

Sondage

Jugez-vous important de mettre en place au Burkina un gouvernement paritaire Hommes-Femmes pour une meilleure représentativité des femmes dans les centres de décision?

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé