Aujourd'hui,
URGENT
Colombie: au moins huit personnes ont été tuées et dix autres blessées  dans un attentat à la voiture piégée, à Bogota
Yémen: les observateurs de l'ONU cibles de tirs à Hodeïda, ils sont sains et saufs, selon les Nations unies (RFI)
Ghana: un journaliste d’investigation assassiné à Accra
Burkina: le Canadien Kurk Woodman, enlevé dans la nuit du 15 au 16 janvier à Tiabangou (Région du Sahel) a été retrouvé mort
Justice: la CPI rejette la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et autorise leur libération immédiate
Burkina: un citoyen canadien a été enlevé sur un site d’exploration minière situé dans la pronvince du Yagha (Région du Sahel)
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération

MONDE

Les résultats officiels de l’élection présidentielle à l’issue du second tour tenu le 12 août sont désormais connus. Ils affichent le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix. Tel est le verdict des urnes rendu public ce jeudi 16 août.

Sur 8,462 millions d’inscrits comme électeurs, 2 763 339 d’entre eux ont voté à ce second tour, donnant de constater un taux de participation de 34,54% après comptabilisation de 2 677 803 suffrages exprimés (votes valides) et de 856 536 bulletins nuls. Il en résulte que le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta obtient 1 798 632 voix soit 67,17 %, et que Soumaïla Cissé se retrouve avec 879 235 voix soit 32,83 %. D’où la réélection établie du président sortant. C’est du moins, ce qu’a annoncé le Ministère malien de l’Administration territoriale.

Mais il s’agit encore de résultats provisoires, contestables devant les juridictions maliennes, en l’occurrence la Cour constitutionnelle. Et c’est dans ce sens que semble vouloir bien s’inscrire le perdant Soumaïla Cissé. En effet, il a laissé entendre quelques jours avant la publication des résultats, « Nous allons utiliser toutes les méthodes possibles pour que la vérité soit établie » car, selon lui « La fraude, elle est avérée ! C’est pour ça qu’il y a des résultats que nous n’accepterons pas. Ceux qui ont fraudé, ce sont eux qui embrasent le pays ». A l’en croire, les résultats compilés par sa propre équipe lui donnaient la victoire avec un score de « 51,93% contre 47,53% pour le président de la République (sortant) » – avant le piratage de son système informatique, dimanche dans la nuit.

Pour l’heure, c’est la joie dans le camp d’IBK. Et si ces résultats provisoires venaient à être confirmés par la Cour constitutionnelle, son investiture interviendra – normalement – le 22 septembre.

Source: NotreAfrik

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé