Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

MONDE

Emmanuel Ramazani Shadary, sera le candidat du Front commun pour le Congo (FCC), la coalition au pouvoir en RDC, à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018, selon une annonce faite par Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais et membre du FCC, ce mercredi 8 août 2018, date butoir pour le dépôt des candidatures au scrutin présidentiel.

Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD, né en 1960 dans la province du Maniema (est de la RDC). Il est marié et père de huit enfants. Il tentera de s’installer dans le fauteuil présidentiel en remplacement du président Kabila, dont il est l’un des plus fidèles lieutenants et qui ne pouvait pas se représenter d’après la Constitution.

Député élu en 2006 et 2011 dans la circonscription de Kabambare, dans le Maniema, où il est né, Ramazani Shadary exerce depuis début 2018 les fonctions de secrétaire permanent du PPRD, le parti présidentiel. 

Auparavant, il a dirigé le groupe parlementaire PPRD à l’Assemblée nationale, avant d’assumer les fonctions de coordonnateur de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale.

Frappé en 2017 par des sanctions de l’UE pour violations des droits de l’Homme, M. Ramazani Shadary va devoir affronter une dizaine de candidats dont l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba, Félix Tshisekedi ou encore Vital Kamhere. 

Des mots pour le dire...

Sondage

La décision prise par l'Assemblée nationale d'autoriser le vote des Burkinabè de l'étranger avec uniquement la carte d'identité et le passeport est-elle, selon vous:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé