Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 15 personnes tuées lundi dans un attentat dans l’Etat de Borno.
Football: le Burkina saisit le TAS contre la décision de la FIFA sur la reprise du match Afrique du Sud-Sénégal.
Côte d’Ivoire : de nouveaux affrontements ont opposé lundi les policiers aux étudiants à Abidjan.
Justice: l'audience sollennelle de rentrée aura lieu le 2 octobre 2017 à 10 heures dans la salle des banquets de Ouaga 2000.
PAE/JF : les premiers chèques du Programme d’Autonomisation Economique des Jeunes et des Femmes remis mardi prochain.
Putsch du RSP: l'audience de confirmation des charges a été renvoyée au 6 octobre par la justice militaire.
Assemblée: le chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré, reçu en audience vendredi par le président du Parlement, Alassane B. Sakandé.
Aziz Istanbul:  les travailleurs souhaitent la reprise des activités de ce restaurant fermé après l'attaque terroriste du 13 août 2017 (19 morts)
Côte d'Ivoire: 3 000 bacheliers de s'inscrivent dans les universités du Burkina.
Côte d'Ivoire: 3 000 bacheliers de s'inscrivent dans les universités du Burkina

MONDE

Une trentaine de combattants de Boko Haram de la région de Diffa au sud-est du Niger se sont rendus, armes en mains, aux autorités nigériennes.


D’après les autorités nigériennes des ressortissants nigériens désertent en masse des rangs de Boko Haram, qui mène des attaques meurtrières depuis février 2015 contre le Niger.  « Trente-et-un jeunes de Diffa enrôlés il y a quelques années dans les effectifs de Boko Haram ont fait reddition », a ainsi déclaré le 27 décembre le ministre nigérien de l’Intérieur, Mohamed Bazoum, à l’issue d’une visite à Diffa, ville proche du nord-est du Nigeria, bastion de Boko Haram.  « Ils se sont rendus un à un et sont actuellement retenus dans un centre sécurisé », assure de son côté une source sécuritaire. Parmi eux, on compte 26 hommes et trois femmes. Une «quatrième femme de nationalité nigériane » s’est également rendue aux autorités de Diffa, a-t-elle ajouté. Les jeunes qui se sont rendus pourront bénéficier d’une amnistie et bénéficieront d’un programme de déradicalisation et de projets de réinsertion socio-économique.

C’est la première fois que les autorités nigériennes, dont le pays est attaqué par Boko Haram depuis février 2015, font état de désertion de ressortissants nigériens des rangs de Boko Haram. En janvier 2015, un responsable municipal de Diffa, avait signalé des départs de nombreux jeunes qui étaient de plus en plus attirés par les offres de Boko Haram qui leur propose jusqu‘à 300.000 francs CFA par mois environ 500 dollars par mois.

Le Niger, le Tchad et le Nigeria ont lancé quasi simultanément en juillet des opérations de ratissage contre les fiefs de Boko Haram, selon l’armée du Niger. En octobre, le gouvernement du Niger, a déclaré que ces opérations avaient donné des résultats décisifs, notamment en libérant plusieurs localités autrefois occupées par Boko Haram.

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, Bala Alassane Sakandé est véritablement la personne qu’il faut pour présider l’Assemblée nationale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé