Aujourd'hui,
URGENT
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan
Mali: Soumaïla Cissé rejette par avance les résultats de la présidentielle (RFI)
Burkina: Aïd El Kébir ou Tabaski sera célébrée le mardi 21 août 2018 sur toute l’étendue du territoire national (Faib)
Kongoussi: la dépouille d’une adolescente de 12 ans, recherchée depuis 5 jours, repêchée dimanche du Lac Bam, la tête amputée (AIB).
Cameroun: 7 soldats formellement identifiés dans la vidéo d’exécutions de deux femmes et leurs enfants arrêtés (RFI)
RCA:  trois groupes d’ex-Seleka annoncent une alliance au nom de la paix

MONDE

Le Guatemala a subi deux éruptions en moins de 24 heures.  Le bilan de l’éruption du volcan de Fuego («volcan de feu»), situé à 35 kilomètres au sud-ouest de la capitale du Guatemala, s’est alourdi ce lundi, passant de 38 à 69 personnes tuées. Toute fois le nombre de victime pourrait s’alourdir ce mardi 5 juin 2018  avec la poursuite des recherches des nombreux disparus.

Depuis dimanche, l’éruption de l’un des volcans les plus actifs de l’Amérique centrale culminant à 3763 mètres  a provoqué l’évacuation de plus de 4 500 habitants des villages aux alentours du volcan.  Le dernier bilan fait état  de 69 morts. David de Léon, porte-parole de la Coordination nationale pour la gestion des catastrophes, évoque un bilan qui risque d’évoluer. 

L’alerte rouge a été déclenchée par Jimmy Morales, président du Guatemala, dans les régions touchées par les projections de cendres et de lave. «Des centaines de policiers, de membres de la Croix-Rouge et de militaires sont déployés» pour participer aux secours dans la zone affectée, a-t-il déclaré. Les conséquences de l’éruption risqueraient de s’aggraver avec  les conditions climatiques difficiles mais le président a également appelé la population au calme.