Aujourd'hui,
URGENT
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat
Ghana: libération des deux Canadiennes kidnappées dans la région Ashanti
Burkina: 419 269 à la conquête du CEP 2019 soit une baisse de 7% par rapport à l'année précédente 
Afrique: le Botswana décriminalise l’homosexualité
France: Édouard Philippe lance l'acte II du quinquennat au cours de sa déclaration de politique générale 
Burkina: les avocats mettent fin à leur débrayage entamé depuis le 23 avril
Nécro: décès de Benoît Kambou, l’ambassadeur du Burkina au Tchad

MONDE

Le Guatemala a subi deux éruptions en moins de 24 heures.  Le bilan de l’éruption du volcan de Fuego («volcan de feu»), situé à 35 kilomètres au sud-ouest de la capitale du Guatemala, s’est alourdi ce lundi, passant de 38 à 69 personnes tuées. Toute fois le nombre de victime pourrait s’alourdir ce mardi 5 juin 2018  avec la poursuite des recherches des nombreux disparus.

Depuis dimanche, l’éruption de l’un des volcans les plus actifs de l’Amérique centrale culminant à 3763 mètres  a provoqué l’évacuation de plus de 4 500 habitants des villages aux alentours du volcan.  Le dernier bilan fait état  de 69 morts. David de Léon, porte-parole de la Coordination nationale pour la gestion des catastrophes, évoque un bilan qui risque d’évoluer. 

L’alerte rouge a été déclenchée par Jimmy Morales, président du Guatemala, dans les régions touchées par les projections de cendres et de lave. «Des centaines de policiers, de membres de la Croix-Rouge et de militaires sont déployés» pour participer aux secours dans la zone affectée, a-t-il déclaré. Les conséquences de l’éruption risqueraient de s’aggraver avec  les conditions climatiques difficiles mais le président a également appelé la population au calme.

 

 

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé