Aujourd'hui,
URGENT
Italie: Giuseppe Conte renonce à former un gouvernement (RFI)
Football: Salitas remporte la Coupe du Faso en battant l'ASFB par 2 buts à 0
Burkina: le gouvernement trouve illégale le sit-annoncé des syndicats des finances du lundi 28 mai au 1er juin 2018
Coopération: le Burkina Faso rétablit ses relations diplomatiques avec la République populaire de Chine
RDC: 50 morts dans le naufrage d’une embarcation dans le Nord-Ouest (RFI)
Putsch manqué: le procès rouvert ce 25 mai a été renvoyé au mardi 12 juin pour débuter avec l'interrogatoire des accusés
Burkina: Boureima Ouédraogo,  Ingénieur statisticien, nommé Directeur général de l’Institut national des statistiques et de la démographie
Burkina: 19 organisations syndicales ont invité ce 25 mai le gouvernement à respecter les textes régissant la liberté syndicale
Fespaco 2019 : le gouvernement burkinabè octroie un milliard de francs CFA pour accompagner les cinéastes burkinabè
Ouagadougou: un policier de l’UIP-PN tué par des individus armés non identifiés

MONDE

Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) menace de s'en prendre aux entreprises installées dans la région du Sahel. Dans un communiqué publié mardi 8 mai au soir, le groupe terroriste accuse les sociétés occidentales de piller les ressources de ces pays et annonce qu'elles sont devenues des cibles d'attaque. Et ce pour une zone allant «de la Libye à la Mauritanie» dit le communiqué. C'est une première.

C'est la première fois qu'AQMI menace des entreprises, nous explique Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste des groupes jihadistes.

«Aqmi, al-Qaïda en l'occurrence, a décidé de s'en prendre à toutes les entreprises et institutions occidentales, en particulier françaises, en appelant aussi dans le même communiqué les musulmans à rester loin de ces entreprises... (ce message) s'adresse à ceux qui travaillent dans ces entreprises directement... mais aussi et surtout aux civils en leur disant : restez loin de ces endroits pour éviter d'être touchés à votre tour... »

Il s'agit d'une nouvelle phase par rapport aux appels «classiques» émis par Ayman al-Zawahiri, le patron d'al-Qaïda. «On passe à un autre niveau qui devrait être pris au sérieux» conclut le journaliste.

Source: RFI

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé