Aujourd'hui,
URGENT
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est
Burkina: plus de 6 milliards de FCFA de l’Union européenne pour booster le secteur de la culture (AIB)
Burkina: un policier a été tué et un assaillant neutralisé au cours de trois attaques perpétrées à l’Est et au Centre-est
RDC: Jean-Pierre Bemba accueilli en Belgique après son acquittement à la CPI
Nigeria: un trafic de sang démantelé à Lagos (RFI)
Burkina: l’Aid el fitr fêtée ce vendredi 15 juin 2018
Football: le Maroc annonce que le pays sera candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2030

MONDE

Observatrice de la crise malienne et auteur de l’essai «La démocratie des 3K et le maître de l’Elysée : Koulouba-Kati-Kidal», Mariam Dicko salue le retour au Mali de l’ex-président Amadou Toumani Touré (ATT), après cinq années d’exil au Sénégal.

ATT a été renversé le 22 mars 2012 par  des militaires qui lui reprochaient sa gestion molle de la rébellion touareg dans le Nord du pays. L’ex-chef d’Etat se réfugie alors, un mois plus tard, dans la capitale sénégalaise, Dakar, avec sa famille. Ce coup d’Etat  affaiblit, selon des experts, l’armée malienne. Conséquence : les rebelles touaregs et les groupes djihadistes liés à Al-Qaïda se renforcent et occupent toute la partie nord du pays. La France, à qui l’écrivaine Mariam Dicko dit merci, a été obligée, en 2013, d’intervenir pour sauver le pays.

Pour l’auteur de La démocratie des 3K et le maitre de l’Elysée : Koulouba-Kati-Kidal, paru en 2013, le retour au Mali d’ATT est un vœu exaucé par le Dieu Tout Puissant Allah. «L'arbre ne peut jamais cacher la forêt », affirme-t-elle. Pour Mme Dicko, le retour du «vaillant et courageux citoyen exemplaire ATT» est la preuve que l’union est l’une des solutions à la crise malienne. Citant une sagesse moaga «Le gourdin n’a  jamais rassemblé les pintades», l’écrivaine  fait savoir que le  peuple malien est à féliciter pour ce geste de dialogue et de réconciliation, bénéfique à la nation toute entière. «Je souhaite que ce geste serve de leçon à toute l'Afrique», clame-t-elle.

Des mots pour le dire...

Sondage

Le 31 mai 2018, l’Assemblée nationale a adopté un nouveau code pénal qui abolit la peine de mort au Burkina Faso. Pour vous, c'est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé