Aujourd'hui,
URGENT
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»
Vatican: le pape François se rendra aux Emirats arabes unis en février 2019 où il participera à une rencontre inter-religieuse
G5 Sahel: plus de 1 300 milliards de F CFA (2 milliards d'euros) mobilisés pour le financement du programme d’investissements prioritaires

MONDE

L’ancienne ministre de la Culture française, Audrey Azoulay,  a été élue, vendredi 13 octobre, directrice générale de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

Opposée au Qatari Hamad Al-Kawari, la candidate française a raflé 30 voix, contre 28 pour son challenger. Ce choix doit être encore validé par la conférence générale des Etats membres le 10 novembre. A 45 ans, l'ancienne ministre de la Culture de François Hollande succède à la Bulgare Irina Bokova, qui avait été la première femme à diriger l'organisation onusienne basée à Paris

Spécialiste du cinéma, Audrey Azoulay prend les commandes d’une organisation qui va évoluer sans les Etats-Unis et Israël, qui ont annoncé leur retrait jeudi, accusant l'institution d'être «anti-israélienne».