Aujourd'hui,
URGENT
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est
Burkina: plus de 6 milliards de FCFA de l’Union européenne pour booster le secteur de la culture (AIB)
Burkina: un policier a été tué et un assaillant neutralisé au cours de trois attaques perpétrées à l’Est et au Centre-est
RDC: Jean-Pierre Bemba accueilli en Belgique après son acquittement à la CPI
Nigeria: un trafic de sang démantelé à Lagos (RFI)
Burkina: l’Aid el fitr fêtée ce vendredi 15 juin 2018
Football: le Maroc annonce que le pays sera candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2030

MONDE

Le khalife des Tidjanes, l’une des plus grandes confréries musulmanes au Sénégal, est décédé dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 septembre. Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, puisque c’est de lui qu’il s’agit, avait 89 ans.

Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine est décédé à Tivaoune, ville capitale de la Tidjaniya au Sénégal, dans la nuit de jeudi à vendredi vers 3 heures du matin. Ce décès survient six mois après celui de son frère Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Makhtoum, à qui il a succédé.

Fils de Serigne Babacar Sy et petit-fils d’El Hadji Malick Sy, le principal propagateur de la confrérie tidjane au Sénégal à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, Serigne Aziz Sy Junior, comme l’appelaient affectueusement ses proches, était considéré comme un « unificateur » au sein de la confrérie. Avant d’être le sixième khalife, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine a été le porte-parole de la confrérie musulmane pendant de nombreuses décennies.

Suivant la tradition, le nouveau “khalife général” (calife) des tidjanes est l’actuel porte-parole de la confrérie, Serigne Mbaye Sy Mansour, né en 1932, cousin du défunt, selon les médias sénégalais.

A noter que 95% des Sénégalais sont musulmans. Ils pratiquent un islam sunnite dominé localement par d’importantes confréries soufies, essentiellement celles des Tidianes, des Mourides, des Qadres et des Layènes.

Des mots pour le dire...

Sondage

Le 31 mai 2018, l’Assemblée nationale a adopté un nouveau code pénal qui abolit la peine de mort au Burkina Faso. Pour vous, c'est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé