Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro intègre la nouvelle direction du RDR comme vice président chargé de la région du Tchologo
Zimbabwe: Robert Mugabé démissionne du pouvoir
Zimbabwe: Le Parlement a débuté la procédure de destitution de Robert Mugabe
Nigéria: au moins 50 personnes ont été tuées dans un attentat-suicide à Mubi dans le nord-est du pays
esclavage de migrant: la Libye exprime "son refus catégorique et condamne fermement ce genre de pratique inhumain" 
Burkina Faso: Ousmane Guiro (ex Dg des Douanes) convoque l’Etat burkinabè devant la Cour de justice de la Cédéao (AIB)  
Situation en Libye: le Burkina a décidé du rappel de son ambassadeur pour consultation (Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères) 
Province du Lorum: Des individus non identifiés ont attaqué ce lundi, une équipe de patrouille du district de police de Banh (AIB)
Kenya: la Cour suprême valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.

MONDE

L'activiste Franco-Béninois, Kémi Séba, a été arrêté à nouveau mercredi et expulsé du Sénégal.

Cette mesure d’expulsion du territoire national sénégalais, a été décidée par le gouvernement du pays parce que la présence de l’activiste sur le territoire national «constitue une menace grave pour l'ordre public», explique un communiqué du ministère sénégalais en charge de la Sécurité.

«Monsieur Chichi, qui se présente comme «Président de l’ONG Urgences Panafricanistes», récemment traduit devant la justice sénégalaise pour des faits de «destruction volontaire et publique par le feu d’un billet de banque ayant cours légal», s’est fait aussi remarquer pour les propos désobligeants qu’il formule à l’encontre des chefs d’Etat et dirigeants africains et envisagerait de mener des actions préjudiciables à l’ordre public en appelant à des rassemblements intempestifs sur la voie publique», précise le communiqué.

«Monsieur Chichi sera mis en route, ce jour, vers son lieu de provenance (la France, Ndlr», conclut le document.

Arrêtés le 25 aout dernier pour avoir brûlé publiquement un billet de banque de 5000 f CFA lors d'une manifestation à Dakar, Kémi Seba avait été relaxé le 29 août dernier, de même que son co-accusé Alioune Iba Abatalib Sow. Ils étaient poursuivis pour altération d'un billet de banque et complicité.