Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

MONDE

Ce vendredi, La cour suprême kényane a invalidé l’élection d’Uhuru Kenyatta et ordonné l’organisation de nouvelles élections sous 60 jours.

La majorité des sept juges de la commission électorale donnent donc raison à l’opposant Raila Odinga. Ils ont considéré que la commission électorale a failli à tenir les élections en accord avec la Constitution, et que des irrégularités ont affecté le résultat du scrutin.

Uhuru Kenyatta, 55 ans, élu pour la première fois en 2013, avait été proclamé vainqueur par la Commission électorale (IEBC) le 11 août, avec 54,27 % des voix contre 44,74 % au vieil opposant Raila Odinga, 72 ans, déjà battu en 1997, 2007 et 2013. Dès le lendemain du scrutin, la coalition d'opposition Nasa avait dénoncé des fraudes et s'était résolue le 18 août à saisir la Cour suprême. Le jugement rendu par l'instance, composée de sept juges, est définitif.