Aujourd'hui,
URGENT
SITHO 2017 : le Niger, pays invité d’honneur du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou. 
SITHO 2017 : une centaine d'exposants, 25 tours opérateurs et de 50 000 visiteurs sont attendus au Salon du tourisme de Ouagadougou. 
Justice: le dossier du procès intenté par Aly Ouédraogo contre Safiatou Lopez renvoyé au rôle général pour reprogrammation.
ONU : le Burkina condamne les essais nucléaires conduits par la Corée du Nord (Roch Kaboré).
ONU : les essais nucléaires nord coréens, "une menace à la paix et à la sécurité de la péninsule coréenne et du monde" (Roch Kaboré).
Kenya: après l'invalidation des élections des juges "attaqués et menacés" selon David Maraga président de la cour suprême.
Parlement: Alassane Sakandé chez le Mogho Naaba pour «recueillir ses conseils et demander des bénédictions pour le succès de sa mission».
Burkina: «Tourisme interne: enjeux et défis», c’est le thème du 12e SITHO qui se tient du 28 septembre au 1er octobre.
Côte d’Ivoire: 15 ans après la rébellion, Soro dit ne ressentir aucune honte à demander pardon.
ONU: une cinquantaine de pays signent un traité interdisant symboliquement l’arme nucléaire.

MONDE

Au lendemain de la proclamation des résultats du scrutin présidentiel, annonçant la réélection du président Uhuru Kenyatta, son principal challenger Raila Odinga a annoncé son intention de saisir la Cour suprême. De toute évidence, il s’agira pour le chef de file de l’opposition de contester les résultats de cette présidentielle 2017.

«Ce n’est que le début, nous n’allons pas accepter et aller de l’avant», a martelé Raila Odinga, candidat malheureux à la présidentielle kenyane. Alors qu’il dénonçait une fraude massive au soir du scrutin, qui annonçait son rival vainqueur, Odinga a annoncé officiellement ce mercredi 16 août sa volonté de saisir la Cour suprême en vue de contester l’issu du vote.

C’est au cours d’une conférence de presse que le candidat perdant a réaffirmé son désaccord suite aux résultats donnés par la commission électorale indépendante. «Nous avons décidé de saisir la Cour et montrer au monde la fabrication d’un pouvoir généré par ordinateur», a-t-il laissé entendre.  

Celui-ci a expliqué vouloir choisir la voie légale pour éviter que son pays ne sombre dans le chaos. Car selon lui, «les kényans n’ont pas besoin de recourir à la violence pour obtenir justice». C’est pourquoi, «nous défendrons nos droits de se rassembler et de manifester. Nous organiserons des veillées, des minutes de silence, nous battrons le tambour et ferons tout ce qui est possible pour attirer pacifiquement l’attention sur ces injustices électorales flagrantes», déclare-t-il.

Par ailleurs, les résultats qui ont été rendus public ce vendredi 11 août par la commission électorale indépendante donnent Uhuru Kenyatta vainqueur avec 54,27% contre 44,74% pour le sieur Odinga.

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, Bala Alassane Sakandé est véritablement la personne qu’il faut pour présider l’Assemblée nationale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé