Aujourd'hui,
URGENT
Crise à l’UPC: Zéphirin Diabré invite les militants au calme
Justice militaire : le commissaire du gouvernement a fait appel de la liberté provisoire accordée à Djibril Bassolé.
Côte d’Ivoire: Tiken Jah Fakoly envisage de rendre visite aux prisonniers politiques. 
Catalogne : le président régional, Carles Puigdemont, opte pour un dialogue avec Madrid.
Kenya:  l'opposant Raila Odinga annonce son retrait de la présidentielle du 26 octobre.
Economie:  l’ex footballeur français Lilian Thuram rejoint le camp des activistes anti-franc CFA.
Culture: Alassane Ouango installé en tant que nouveau directeur général du Musée national.
Mondial 2018: Le Burkina battu par l’Afrique du Sud (1-3).
Putsch manqué de sep: L'audience de confirmation des charges des 107 inculpés renvoyée au 25 octobre
Politique nationale: Saran Sérémé quitte la présidence du PDC

MONDE

Ils sont 13 000 à s'être faits enregistrer à ce jour, les souscripteurs lésés par des investissements dans des sociétés du secteur de l'agrobusiness. Pour le reste, ils n'attendent que le remboursement promis par les autorités ivoiriennes.


Selon le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, ce «remboursement pourrait commencer le 28 février ». A l'en croire, cette décision a été prise en Conseil des ministres le mercredi 22 février 2017.

Aux dires du ministre Koné, « le début de la phase d’enrôlement se déroule bien, malgré quelques petits incidents ». Mais le lundi 20 février, à l’ouverture de l’enregistrement, il y a eu des heurts entre souscripteurs.

Des heurts qui ont fait suite aux échauffourées survenues le samedi dernier, lors d’un rassemblement d’associations de souscripteurs à Cocody. Ce jour en effet, des centaines de personnes s’étaient retrouvées pour réclamer le dégel des comptes des 28 entreprises d’agrobusiness — dont le gel avait été décidé par le procureur de la République en janvier —, et le paiement de retours sur investissement (RSI), qui n’ont plus été honorés depuis plusieurs mois.

A noter que cette décision judiciaire de gel a été prise au vu du rapport d'une enquête menée sur ces 28 entreprises d'agrobusiness. De ce rapport, il ressort que ce sont près de 37 000 personnes qui ont souscrit à ces sociétés dont la crédibilité s'est révélée improbable. Mais les associations de ces souscripteurs disent être plus nombreux. D'où l'opération d'enregistrement, puis le remboursement par l'Etat ivoirien à partir de mardi prochain.