Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

Selon l’Agence ivoirienne de presse (AIP), une mutinerie militaire serait en cours à Bouaké depuis la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 janvier 2017.

Des combattants de nationalité nigérienne – la vingtaine – ont déserté les rangs de la secte islamiste Boko Haram. Ils seraient originaires de la région de Diffa au Sud-est du Niger. Ils ont même rendu aux autorités, leurs armes de combat. C'est du moins, ce qu'a annoncé ministre de l’Intérieur Bazoum Mohamed. Une annonce faite le mercredi 4 janvier, sur le plateau de la télévision nationale, Télé Sahel.

La cathédrale Sacré-Cœur de Lomé a été consumé en partie par un incendie survenu le lundi 2 janvier au soir. L’intervention rapide des sapeurs-pompiers a permis de limiter les dégâts.

La radio communautaire gambienne Teranga FM a été fermée le dimanche 1er janvier sur ordre de l'Agence nationale du renseignement (NIA).

Ce jeudi le leader historique de Boko Haram, Abubakar Shekau, a contesté dans une nouvelle vidéo les affirmations du gouvernement nigérian selon lesquelles son groupe a été chassé de la forêt de Sambisa.

Une trentaine de combattants de Boko Haram de la région de Diffa au sud-est du Niger se sont rendus, armes en mains, aux autorités nigériennes.

Analysant les résultats obtenus par le Front populaire ivoirien (FPI) lors des dernières élections législatives, Pascal Affi N’Guessan, dirigeant d’une frange dudit parti, a laissé entendre que « Quel que soit ce que l’on pense du fondateur (Laurent Gbagbo actuellement dans les liens de la détention à la Cour pénale internationale, Ndlr), il s’agit de construire un nouveau projet qui prend en compte le bilan du passé pour identifier les handicaps du parti. Or les handicaps du parti son liés à son image ». Des propos tenus le lundi 26 décembre pour, selon lui, susciter un élan collectif de rénovation du FPI, sorti affaibli de ces législatives.

Dans un communiqué rendu public le samedi 24 décembre, le président nigérian Muhammadu Buhari a fait état de ce que l'armée nigériane a infligé un «écrasement» à la secte islamiste Boko Haram. L'opération a été menée à terme après plusieurs mois de traque dans la forêt de Sambisa. Une forêt étalée sur environ 1 300 km2 dans l’Etat du Borno, où des combattants de ladite secte ont trouvé refuge à la suite d'attaques meurtrières non seulement contre les populations civiles mais aussi contre l'armée nigériane.

La Commission de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) entend privilégier le processus diplomatique conduit par le président nigérian pour un abandon paisible du pouvoir par Yahya Jammeh.

De retour en Côte d’Ivoire après le sommet de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest) au Nigeria, le président Alassane Ouattara a affirmé qu’Adama Barrow sera investi président de la Gambie le 19 janvier prochain. Cette date marque en effet, la fin du mandat de Yayha Jammeh.

Dans leur élan de rejet des réductions de subvention au carburant, l’opposition politique soudanaise et des acteurs de la société civile ont relancé dimanche leur mot d’ordre pour un mouvement de désobéissance civile ce lundi 19 décembre.

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a été investi par son parti, la ZANU-PF, comme candidat à l'élection présidentielle de 2018. Une investiture intervenue le samedi 17 décembre 2016.