Aujourd'hui,

Les chefs d'Etat de l'Union africaine ont décidé lundi de réintégrer le Maroc, qui avait quitté l'organisation continentale en 1984 pour protester contre l’admission du Sahara occidental.

Le président guinéen Alpha Condé a été élu ce lundi 30 janvier par ses pairs pour succéder à son homologue tchadien Idriss Déby Itno à la présidence tournante de l'Union africaine. L'ancien ministre des Affaires étrangères du Tchad, Moussa Faki Mahamat, a pour sa part été porté à la tête de la Commission.

Comme annoncé la veille, le nouveau président gambien Adama Barrow est rentré ce jeudi 26 janvier après-midi à Banjul où une foule immense l'attendait à l'aéroport.


Vêtu de chéchia et tunique blanches, Adama Barrow est descendu d’un avion militaire sénégalais portant l’emblème de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), accompagné de ses deux épouses et de plusieurs de ses enfants. Dans la foule qui a pris d'assaut les environs de l'aéroport dès le début de l’après-midi pour lui réserver un accueil triomphal, se trouvait la nouvelle vice-présidente Fatoumata Jallow Tambajang.

Le lieu était sous très haute surveillance de militaires sénégalais et nigérians cagoulés et lourdement armés, ainsi que d’un détachement de soldats gambiens. Du reste, le président Barrow a sollicité l'assistance durant six mois, de ces militaires (sénégalais et nigérians) sous mandat CEDEAO.

Rappelons le nouveau président gambien qui regagne ainsi son pays et son fauteuil, a été élu le 1er décembre 2016. Sa victoire a été reconnue par son prédécesseur Yahya Jammeh qui s'est ensuite ravisé le 9 décembre, plongeant la Gambie dans une crise potentiellement explosive. C'est dans un tel contexte marqué par des pressions diplomatiques et militaires sur M. Jammeh, que le nouvel élu Barrow a été accueilli au Sénégal voisin le 15 janvier où il a dû prêter serment le 19 janvier dans le respect du délai constitutionnel. Le voilà de retour ce 26 janvier, cinq jours après l'abandon du pouvoir par Yahya Jammeh qui s'est envolé pour la Guinée équatoriale.

Le retour du nouveau président gambien dans son pays est prévu pour intervenir dans l'après-midi du jeudi 26 janvier. L'information a été révélée par des sources diplomatiques aussi bien du côté du Sénégal où il réside depuis le 15 janvier que du côté de la Gambie.

Fatoumata Tambajang, c'est elle, la première personnalité qui va seconder le président Adama Barrow dans la gestion du pouvoir d'Etat en Gambie. Elle en effet, la nouvelle vice-présidente du pays. L'information a été révélée le lundi 23 janvier par le porte-parole de l’opposition, Halifa Sallah au cours d’une conférence de presse.

Au lendemain de l'exil de Yahya Jammeh, le conseiller spécial du nouveau chef de l‘État a révélé au cours d'une conférence de presse animée à Dakar au Sénégal, qu'“en l’espace de deux semaines seulement, près de 11,4 millions de dollars ont été retirés par l’ancien président, le gouvernement de l’ex-président".

A l'issue des discussions de la dernière chance qui lui a été offerte par la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest), Yahya Jammeh a annoncé à la télévision d'Etat, son départ du pouvoir.

Un attentat-suicide visant un camp militaire a fait entre 37 et  50 morts mercredi matin à Gao, dans le nord du Mali, selon l'ONU.

Alors que les primes pour lesquelles des militaires ivoiriens s’étaient rebellés les 6 et 7 janvier ont commencé à être payées lundi dans la ville de Bouaké d’où est partie la mutinerie, des tirs ont été entendus à l’escadron de la gendarmerie de Dimbokro, ce mardi 17 janvier 2017. Les gendarmes «mécontents» se font entendre depuis leur base, rapporte Koaci.com.

Le pasteur Patrick Mugadza été arrêté par la police le lundi 16 janvier, sans doute pour avoir annoncé la mort prochaine du président zimbabwéen Robert Mugabe. En effet, au cours d’une conférence de presse qu'il a animée le jeudi dernier, le pasteur est même allé jusqu'à préciser que cette mort surviendra le 17 octobre 2017.

Le renouvellement de la grève entamée la semaine dernière est entré dans sa phase active ce lundi 16 janvier. Du coup, les élèves ont été privés de cours. Mécontents de faire ainsi les frais de discordances entre le gouvernement et les syndicats, les élèves de plusieurs écoles publiques d'Abidjan sont descendus dans la rue pour réclamer la reprise des cours et dénoncer l’indifférence des autorités face à la grève des fonctionnaires.

Activement recherché depuis plusieurs mois, Mimi Ould Baba Ould Cheikh est mis aux arrêts ce jeudi 12 janvier, dans le Nord du Mali par des militaires de la force française Barkhane. Il est en effet, considéré comme un des organisateurs présumés de l'attentat de Grand-Bassam. Un attentat perpétré le 13 mars 2016.

Des mots pour le dire...

Sondage

Au regard de la recrudescence des débrayages et menaces de grève, il faut vite conclure une trêve sociale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé