Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: l’ex parti au pouvoir, le CDP,  accuse certains de ses membres de vouloir sa liquidation (AIB)
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat
Ghana: libération des deux Canadiennes kidnappées dans la région Ashanti
Burkina: 419 269 à la conquête du CEP 2019 soit une baisse de 7% par rapport à l'année précédente 
Afrique: le Botswana décriminalise l’homosexualité
France: Édouard Philippe lance l'acte II du quinquennat au cours de sa déclaration de politique générale 
Burkina: les avocats mettent fin à leur débrayage entamé depuis le 23 avril

Le président Alassane Ouattara a nommé mardi son ex Premier ministre Daniel Kablan Duncan vice-président de Côte d’Ivoire, un poste nouvellement créé par la Constitution promulguée en novembre.

Le député de Ferké commune, Guillaume Kigbafori Soro a été réélu ce lundi, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire à l’occasion de la session inaugurale de la première législature de la troisième République, présidée par le doyen d’âge, le député d’Adjamé Diawara Mamadou.

Ce lundi 9 janvier, le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a présenté la démission de son gouvernement au président Alassane Ouattara. L'information a été révélée à l'issue d'une audience que le président a accordée à celui que l'on peut désormais qualifier d'ex-Premier ministre de la Côte-d'Ivoire.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé samedi à Abidjan la conclusion d’un "accord" avec les soldats mutins dont les manifestations pour des revendications salariales ont paralysé depuis vendredi Bouaké, la deuxième ville du pays et ont gagné Abidjan.

Selon l’Agence ivoirienne de presse (AIP), une mutinerie militaire serait en cours à Bouaké depuis la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 janvier 2017.

Des combattants de nationalité nigérienne – la vingtaine – ont déserté les rangs de la secte islamiste Boko Haram. Ils seraient originaires de la région de Diffa au Sud-est du Niger. Ils ont même rendu aux autorités, leurs armes de combat. C'est du moins, ce qu'a annoncé ministre de l’Intérieur Bazoum Mohamed. Une annonce faite le mercredi 4 janvier, sur le plateau de la télévision nationale, Télé Sahel.

La cathédrale Sacré-Cœur de Lomé a été consumé en partie par un incendie survenu le lundi 2 janvier au soir. L’intervention rapide des sapeurs-pompiers a permis de limiter les dégâts.

La radio communautaire gambienne Teranga FM a été fermée le dimanche 1er janvier sur ordre de l'Agence nationale du renseignement (NIA).

Ce jeudi le leader historique de Boko Haram, Abubakar Shekau, a contesté dans une nouvelle vidéo les affirmations du gouvernement nigérian selon lesquelles son groupe a été chassé de la forêt de Sambisa.

Une trentaine de combattants de Boko Haram de la région de Diffa au sud-est du Niger se sont rendus, armes en mains, aux autorités nigériennes.

Analysant les résultats obtenus par le Front populaire ivoirien (FPI) lors des dernières élections législatives, Pascal Affi N’Guessan, dirigeant d’une frange dudit parti, a laissé entendre que « Quel que soit ce que l’on pense du fondateur (Laurent Gbagbo actuellement dans les liens de la détention à la Cour pénale internationale, Ndlr), il s’agit de construire un nouveau projet qui prend en compte le bilan du passé pour identifier les handicaps du parti. Or les handicaps du parti son liés à son image ». Des propos tenus le lundi 26 décembre pour, selon lui, susciter un élan collectif de rénovation du FPI, sorti affaibli de ces législatives.

Dans un communiqué rendu public le samedi 24 décembre, le président nigérian Muhammadu Buhari a fait état de ce que l'armée nigériane a infligé un «écrasement» à la secte islamiste Boko Haram. L'opération a été menée à terme après plusieurs mois de traque dans la forêt de Sambisa. Une forêt étalée sur environ 1 300 km2 dans l’Etat du Borno, où des combattants de ladite secte ont trouvé refuge à la suite d'attaques meurtrières non seulement contre les populations civiles mais aussi contre l'armée nigériane.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé