Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

ENVIRONNEMENT

Le 17 décembre 2018, la Direction des opérations du Ministère de l'Environnement a procédé à l'interpellation de deux présumés trafiquants de peaux de panthère et de lion à Ouagadougou. Ces trafiquants seront devant la barre  ce mercredi 27 novembre 2019 à Fada. Et cela à la faveur de la collaboration entre Conservation Justice/Eagle et le gouvernement Burkinabé. 

Il faut relever que le 19 juillet dernier,  4 personnes ont été interpellées à Ouagadougou en pleine tentative de commercialisation de 20 peaux de crocodiles. Et le 31 du même mois c'est 2 personnes qui ont été appréhendées toujours à Ouagadougou, au moment ou ils voulaient  vendre 2 pointes d'ivoire d'éléphants. Toutes ces opérations ont été menées une fois de plus par la Direction des Opérations du Ministère en charge de l'Environnement et l'appui de l'ONG Conservation Justice/ Eagle. 

Ces présumés trafiquants s’ils sont reconnus coupable encourent une peine de prison pouvant aller jusqu'à 5 ans et une amende pouvant atteindre 5 millions de francs CFA.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir