Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

ENVIRONNEMENT

Après les inaugurations des CEG à Bassinko et Boulsin, les dons divers, la Loterie nationale burkinabè (Lonab) s’inscrit dans la défense de la nature. Le samedi 22 juillet 2017 dans la commune rurale de Saaba, elle a procédé à la mise en terre de 500 pieds d’arbres dans la forêt classée de Gonsé. Par ailleurs, 15 000 plants répartis en 5 espèces d’un coût estimé à plus de 9 millions de F CFA ont été mis à la disposition du ministère de l’Environnement. Cette cérémonie de plantation d’arbres a eu lieu sous la présidence du ministre en charge de l’Environnement, Nestor Batio Bassière.


«Celui qui a planté un arbre avant de mourir n’a pas vécu inutilement», dit-on. Le personnel de la Lonab a mis en œuvre cette assertion à travers la plantation d’arbres de baobab, du balanitès, de l’acacia nilotica, du tamarinier et du jujubier dans la forêt classée de Gonsé. Une activité qui entre dans la cadre de la célébration  de son cinquantenaire.

A travers cette plantation d’arbres, la Lonab, a dit son directeur général, Simon Tarnagda, entend participer à la promotion des produits non ligneux contribuant énormément à l’économie verte du Burkina Faso. «Un arbre planté est un acquis fort. En procédant à ce reboisement, nous contribuons au reverdissement de notre pays», a-t-il précisé.

Ce reboisement est une initiative louable, selon le 1er adjoint au maire de la commune de Saaba, Joseph Rouamba. Il affirme que, de plus en plus, les forets disparaissent pour faire face au désert. «En choisissant cette forêt, les autorités du ministère en charge de l’Environnement et les premiers responsables de la Lonab ont accompli un acte louable et indéniable qui restera gravé à jamais dans la mémoire des populations de Gonsé, des villages environnants et de toute la population de la commune rurale de Saaba», a dit le 1er adjoint au maire, tout en sollicitant l’accompagnement des autorités de l’Environnement pour mieux protéger la forêt de Gonsé et bien d’autres dans la commune de Saaba.

Pour M. Tarnagda, la reforestation est un des moyens pour restaurer les écosystèmes afin de lutter contre la désertification et les effets néfastes du changement climatique. Consciente de cela, sa structure a décidé de sponsoriser l’ensemble des besoins de la campagne nationale de reforestation 2017 en mettant 15 000 plants de cinq espèces différente à la disposition du ministère de l’Environnement.

Un geste salué à sa juste valeur par le ministre Nestor Batio Bassière qui a laissé entendre que la question de la protection de l’environnement et particulièrement celle des ressources forestières est une question d’intérêt national. Selon le ministre, en s’investissant dans cette campagne de reforestation comme leader officiel, la Lonab confirme son engagement profond pour la protection de l’environnement sur l’ensemble du territoire national, confortant ainsi son slogan, «les lots aux heureux gagnants, les bénéfices à la Nation entière».

Il a souhaité que cette implication de la Lonab dans la campagne nationale de reforestation soit le point de départ d’une collaboration fructueuse entre les deux structures pour une gestion durable des ressources naturelles au Burkina Faso.

A cette cérémonie de reboisement, au nom du Chef de l’Etat, le directeur général de la Lonab a été nommé parrain légitime de la forêt classée de Gonsé. «Ensemble, nous allons faire de cette forêt un parc botanique et zoologique conformément au Plan national de développement économique et social (PNDES)» a dit le ministre.
Pour la sauvegarde de l’environnement, le ministre Nestor Bassière invite chaque Burkinabè à participer massivement à la campagne nationale de reforestation dont le lancement aura lieu à Loumbila le 25 juillet prochain sous le thème «Promouvoir les espèces locales pour le développement d’une économie verte au Burkina Faso».

 

D’une superficie de 6 500 hectares, la forêt classée de Gonsé a été classée par arrêté du 28 février 1953 par le gouverneur de l’Afrique occidentale française. Ainsi soumise à plusieurs régimes depuis son classement de 2005 à nos jours, elle est sous protection totale avec un droit d’usage accordé aux populations riveraines. Les objectifs spécifiques poursuivis de nos jours sont: servir d’espace de repos et de loisir, valoriser l’exploitation des ressources forestières ligneuses de la forêt, valoriser les ressources forestières non ligneuses, réhabiliter les zones dégradées et contrôler l’exploitation des ressources non forestières, aménager une partie de la forêt en parc botanique et zoologiques.

Extrait du discours du ministre Nestor Bassière

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé