Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

ECONOMIE

La lauréate de la première édition des Yennenga, trophée imaginé et promu par CANAL+ Burkina est Régina Kadiogo / Nana. Elle remporte plus de 10 000 000 F CFA en cash et en nature, un voyage tous frais payés, un an d'abonnement Tout CANAL+, un chèque de 1 500 000 Fcfa et d’autres lots.

Ce concours a été lancé au mois de mai 2021 pour récompenser les femmes les plus inspirantes pour les jeunes générations. En tout, 47 dossiers de candidatures ont été reçus. Huit femmes ont été retenues pour le trophée Yennega 2021 première édition : Sara Maïga, Mariam Bounkoungou, Amina Diémé, Elise Traoré, Safiata Sawadogo, Justine Nana, Francine Guigma et Régina Kadiogo. Toutes entrepreneurs dans le secteur économique ou dans le domaine du social. Huit femmes au parcours inspirants pour les autres femmes ou les jeunes générations.  

Et c’est Regina Kadiogo née Nana qui a été désignée lauréate de la première édition des Yennenga, trophée imaginé et promu par CANAL+. Cette femme modèle est la fondatrice de deux salons de coiffure et d’un centre de formation qu’elle dirige depuis 23 ans. Elle a déjà formé plus de mille filles en art capillaire et les aide à s’insérer socialement.  

Mme Kadiogo a reçu son prix le 9 septembre 2021 à Ouagadougou, en présence du ministre burkinabè en charge de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat Harouna Kaboré, et du directeur général de CANAL+ Burkina, Jonathan Lett. Elle a remercié CANAL+ Burkina pour cette initiative qui va permettre au monde entier de découvrir leurs talents. Elle a également dédié son trophée à sa région, le Plateau-Central. 

A la fin de la cérémonie, c’est un ministre satisfait qui s’est confié : «Je voudrais féliciter l’entreprise CANAL+ qui a fait le choix de mettre en valeur ces femmes qui créent des entreprises, qui dirigent des associations, qui prennent des initiatives et qui font des choses qui font bouger notre pays. Cela permet aux cibles auxquelles elles s’adressent de s’épanouir, de s’organiser, de faire avancer le Burkina Faso. Vous avez vu la diversité des compétences, des actions qui sont menées. Ces actions vont de l’entreprenariat aux actions de solidarité. Tout cela concoure à un seul but : faire évoluer le Burkina.»

Le ministre Harouna Kaboré se dit reconnaissant à CANAL+ Burkina pour la brillante initiative. «Je voudrais saluer CANAL+, qui a mis en place cette initiative, et l’ensemble des participants. Cette activité diffère de ce que l’on voit souvent, qui consiste à donner des prix à ceux qui sont déjà arrivés et qui, très souvent, ont d’autres canaux pour se faire connaitre. Cette édition permet de mettre en lumière des gens qui ont besoin d’être accompagnés, qui ont besoin que leurs activités soient connues», a-t-il dit. 

Avant d’inviter la jeunesse à vaincre ses craintes pour se lancer dans l’entreprenariat : «Je lance un appel à la jeunesse. Qu’elle sache qu’il est possible de sortir des chaînes de la dépendance et qu’il est possible de prendre son destin en mains pour peu qu’elle ait le courage et la détermination, la volonté de travailler sur ses idées. C’est possible pour ceux qui se lèvent trop et travaillent fort.» 

Femmes de l’ombre

Les autorités du Burkina Faso seront toujours prêtes à soutenir ce genre d’initiative, a promis M. Kaboré. «Nous serons toujours aux côtés de CANAL+ Burkina parce que leur action participe à la réalisation du programme du président du Faso.» 

Pour Jonathan Lett, directeur général de CANAL+ Burkina, l’idée qui sous-tend ce concours, « est de mettre en avant toutes ces femmes burkinabè, toutes les femmes battantes qui montent des projets, qui font des choses qui réussissent ». 

Il s’agit d’après lui, de mettre sous le feu des projecteurs ces femmes ordinaires qui réussissent des choses extraordinaires. « Nous voulions montrer à tous leur parcours d’exception. Nous avons tous autour de nous des femmes qui font des choses extraordinaires mais qui sont malheureusement dans l’ombre. Nous voulions sélectionner des porteuses de projets dans des domaines divers qui réussissent et qui nous inspirent. Aujourd’hui, nous avons vu huit femmes qui nous ont parlé de leurs parcours, des difficultés qu’elles ont surmontées, avec humour et beaucoup de courage. Elles font des choses vraiment extraordinaires et il faut les encourager. C’était une première édition. J’espère que l’année prochaine, on aura encore d’autres candidates qu’on pourra encore mettre en lumière», a dit M. Lett.  

Il est à noter que deux prix spéciaux ont été remis à deux candidates. 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir