Aujourd'hui,
URGENT
SITHO 2017 : le Niger, pays invité d’honneur du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou. 
SITHO 2017 : une centaine d'exposants, 25 tours opérateurs et de 50 000 visiteurs sont attendus au Salon du tourisme de Ouagadougou. 
Justice: le dossier du procès intenté par Aly Ouédraogo contre Safiatou Lopez renvoyé au rôle général pour reprogrammation.
ONU : le Burkina condamne les essais nucléaires conduits par la Corée du Nord (Roch Kaboré).
ONU : les essais nucléaires nord coréens, "une menace à la paix et à la sécurité de la péninsule coréenne et du monde" (Roch Kaboré).
Kenya: après l'invalidation des élections des juges "attaqués et menacés" selon David Maraga président de la cour suprême.
Parlement: Alassane Sakandé chez le Mogho Naaba pour «recueillir ses conseils et demander des bénédictions pour le succès de sa mission».
Burkina: «Tourisme interne: enjeux et défis», c’est le thème du 12e SITHO qui se tient du 28 septembre au 1er octobre.
Côte d’Ivoire: 15 ans après la rébellion, Soro dit ne ressentir aucune honte à demander pardon.
ONU: une cinquantaine de pays signent un traité interdisant symboliquement l’arme nucléaire.

ECONOMIE

Le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE, a participé, du 14 au 18 juin 2016 à Bruxelles en Belgique, aux 10e Journées européennes de Développement (JED). A son retour au Burkina Faso en début d’après-midi du samedi 18 juin 2016 à l’Aéroport international de Ouagadougou, Roch Marc Christian KABORE a fait à la presse nationale, le bilan de son voyage qu’il juge satisfaisant.

 

Le séjour à Bruxelles dans le cadre des 10è J ournées européennes de Développement (JED), a été l’occasion selon Roch Marc Christian KABORE, de rencontres bilatérales avec des partenaires au développement du Burkina Faso. « Ce fut une occasion pour nous à l’ouverture de pouvoir faire le point sur la situation politique, économique et sécuritaire du Burkina Faso et également montrer les grandes pistes du Programme national de Développement économique et social (PNDES) de notre pays.

Ce fut également l’occasion de participer à un panel avec le Président de Centrafrique et la vice-présidente de l’Union européenne sur les préoccupations d’aujourd’hui qui sont celles de partenariat, de développement, d’emploi des jeunes. Une nouvelle vision est en train de se dessiner au niveau de l’Union européenne qui est d’abord de tenir compte des priorités des pays afin d’en apporter des financements. Le second point est qu’il faut désormais lier le développement à la sécurité parce que sans sécurité, il n’y a pas d’investissements, pas d’emplois encore moins de développement », a indiqué le chef de l’Etat.

Selon le Président du Faso, les partenaires ont accordé une oreille attentive aux préoccupations exprimées par sa délégation et des engagements financiers ont été pris. « Nous avons rencontré le Commissaire chargé du Développement, la Vice-présidente, le Président de Centrafrique, et le président du Conseil européen. A tous ces niveaux, nous avons vendu les objectifs 2020 du Burkina et sa reprise économique pour son développement. Partout, nous avons reçu un accueil chaleureux et je voudrais vous dire que les partenaires se sont félicités du retour à l’Etat de droit et à la démocratie dans le pays et se sont engagés à soutenir les objectifs que nous avons au niveau du PNDES.  Au niveau de l’Union européenne déjà, pour cette année 2016 aussi bien pour Zagtouli qu’au niveau des appuis budgétaires, nous avons environ 100 millions d’euros qui sont mis à la disposition du Burkina Faso pour faire en sorte que sur les frontières, nous ayons un développement intégré entre les pays frontaliers. Le second aspect est que pour le PNDES, à partir de 2017, l’Union européenne va injecter à peu près 400 millions d’euros pour soutenir les objectifs du PNDES », a ajouté Roch Marc Christian KABORE.

Au Grand-Duché de Luxembourg, « ce sont des financements de l’ordre 60 millions d’euros qui seront mis à la disposition du Burkina Faso dans le cadre du PNDES », s’est félicité le chef de l’Etat avant d’annoncer que « la coopération a repris entre le royaume de Belgique et le Burkina Faso. » « Cette coopération nous a permis dans un premier temps d’obtenir 10 millions d’euros, non seulement pour l’eau potable et l’assainissement mais également pour la santé de la reproduction. A partir de 2017, nous allons tenir la commission mixte entre la Belgique et le Burkina Faso en vue de voir leur contribution vis-à-vis du programme que nous avons mis en place », a-t-il laissé entendre.

«Ce fut l’occasion au Luxembourg tout comme en Belgique, à en croire le Président du Faso, de rencontrer toutes les autorités: au Luxembourg, nous avons rencontré le Premier ministre, le président du Parlement et également Son Altesse royale le Grand-Duc ».

Roch Marc Christian KABORE a dit toute sa satisfaction pour sa participation aux 10e JED. «C’est une mission qui a été très bénéfique pour notre pays, et cela a donné l’occasion encore de montrer que le Burkina Faso se trouve sur la bonne voie aussi bien du point de vue du renforcement de la démocratie que du point de vue de son projet de société qui est le programme qui sera soumis à toutes les composantes du Burkina Faso pour discussion en vue de son amélioration », a-t-il conclu.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, Bala Alassane Sakandé est véritablement la personne qu’il faut pour présider l’Assemblée nationale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé