Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Bamory Ouattara remplace Nabi Issa Coulibaly à la tête de La Poste (conseil des ministres). 
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 

ECONOMIE

Le producteur d’or canadien Semafo a annoncé jeudi 6 février 2020 dans un communiqué de presse la réouverture au Burkina Faso de sa mine d’or de Boungou, fermée en novembre après une attaque terroriste avait fait 38 morts parmi les employés. 

«L’usine de traitement Boungou a redémarré et le traitement des stocks de minerai a débuté. Nous adoptons une approche prudente à Boungou en 2020 impliquant un plan par étapes. La première phase de trois mois envisage le traitement des stocks de minerai et l’utilisation de l’inventaire de fournitures sur le site ainsi qu’une quantité limitée de nouvelles livraisons. Durant cette période, nous nous attendons d’atteindre une production située entre 42 000 et 46 000 onces à un CMTI entre 530 $ et 560 $ l’once», précise le communiqué.

Ce plan par étapes prévoit aussi que les employés et entrepreneurs qui voyageaient auparavant en empruntant les routes, seront transportés par la voie des airs entre Fada et Boungou et seront hébergés sur le site minier.

«Nous utilisons présentement un hélicoptère pouvant transporter 10 personnes. Lorsque la construction de la piste d’atterrissage aura été complétée, nous prévoyons passer à un mode de transport par avion», annonce le communiqué.

D’après Semafo, l’extraction minière en soi ne reprendra qu’au quatrième trimestre, les stocks étant suffisants pour alimenter les installations pendant environ dix mois. 

Elle demande cependant au gouvernement d’améliorer la sécurité sur la route menant à la mine avant qu’elle ne puisse envisager une plus grande fréquence des livraisons d’or. 

Des discussions à ce sujet sont en cours avec les autorités, a ajouté l’entreprise. 

L’attaque, le 6 novembre dernier par des hommes armés non identifiés d’un convoi de cinq cars, escortés par des militaires, transportant des travailleurs de Boungou, à 40 km de la mine avait fait 38 morts. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé