Aujourd'hui,
URGENT
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)

©Premier ministère

ECONOMIE

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu ce mardi 5 novembre 2019 en fin de matinée, une équipe du Fonds monétaire international (FMI). Celle-ci est venue faire au Chef du Gouvernement, le point de la troisième revue du programme économique et financier du Burkina Faso. A l’issue de l’audience, le chef de mission du FMI pour le Burkina Faso, Calixte Ahokpossi, a révélé que notre pays a enregistré une performance satisfaisante sur ce programme et présente de bonnes perspectives pour l’année prochaine.

« Nous sommes ici dans le cadre de la troisième revue du programme économique et financier du Burkina Faso, supportée par la Facilité Elargie de Crédit (FEC) du FMI. Ce programme, approuvé en mars 2018, est pratiquement à mi-parcours de son application. Nous sommes venus faire le point avec le Premier ministre, sur les dernières évolutions et les perspectives », a déclaré Calixte Ahokpossi, le chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) pour le Burkina Faso, ce mardi 5 novembre 2019, à sa sortie d’audience avec le Chef du Gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré.

De l’avis de M. Ahokpossi, notre pays a enregistré une performance globalement satisfaisante sur ce programme triennal 2018-2020. « Si on regarde par exemple la croissance économique, elle demeure résiliente, en dépit de la situation sécuritaire difficile que le Burkina Faso traverse », a-t-il souligné, avant de préciser que le taux de croissance du pays tourne autour de 6% en 2019. Par ailleurs, le chef de mission du FMI a annoncé que l’inflation au Burkina Faso est négative cette année, ce qui est une bonne nouvelle, selon lui. En effet, a-t-il expliqué, cette situation est favorable pour le pouvoir d’achat des populations, parce que les prix à la consommation baissent.

L’exécution budgétaire au Faso est aussi satisfaisante, à en croire les experts du FMI. Selon eux, le déficit budgétaire du pays tournera cette année, autour de 3%, qui correspondent aux critères de convergence que les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) se sont fixé.

Comme perspectives, on retient avec les envoyés du FMI, que la croissance va demeurer autour de 6% en 2020. Le chef de mission, Calixte Ahokpossi, se réjouit du fait que le gouvernement a fait beaucoup d’efforts pour renforcer les investissements. Il a laissé entendre que les prix vont demeurer également modérés, parce que l’inflation au Burkina Faso et dans la zone UEMOA n’est pas forte. Il a enfin soutenu que les différentes mesures envisagées par le gouvernement, déclinées dans la loi de finances en discussion au Parlement, vont soutenir l’activité économique au Burkina Faso.

DCI/PM

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé