Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

ECONOMIE

Le mercredi 30 octobre 2019, Monsieur Xu Fei, Chargé d’Affaire de l’Ambassade de la République populaire de Chine au Burkina Faso a participé à la cérémonie de clôture de la formation du « Projet Mil » au Programme de coopération agricole Burkina Faso / République populaire de Chine (PCA-BF/RPC) en présence du Directeur Général des Productions agricoles du Ministère de l’Agriculture.

Pendant deux mois, les experts chinois agricoles ont enseigné et transféré tout leur savoir et toute leur technologie aux apprenants burkinabè afin d’augmenter par trois (03) le rendement agricole.

Selon le Chargé d’Affaire de l’Ambassade, la Chine est dans une dynamique d’aider utile en apprenant à ses amis burkinabè à «pêcher» par eux-mêmes pour réaliser eux-mêmes leur autosuffisance alimentaire.

Toutefois, il a invité les bénéficiaires de la formation à partager, à leur tour avec tout le monde, ce qu’ils ont appris pour qu’ensemble ils puissent augmenter la production céréalière du Burkina Faso. Par ailleurs, il a confié que d’autres sessions de formations suivront pour former davantage de personnes aux techniques de production agricole et ainsi résoudre le problème de l’insécurité alimentaire du pays.

Le Directeur Général des Productions Agricoles Pascal Soubeiga a exprimé toute sa gratitude à la République populaire de Chine pour avoir placé le développement de l’agriculture burkinabè au centre de ses préoccupations. Il a souligné que les renforcements de capacités, tel que ladite formation, est ce dont ils ont besoin dans un rapport de partenariat qui se veut durable. Il a souhaité que ces sessions de formations s’étende sur d’autres thématiques afin que le Burkina Faso puisse promouvoir son développement par lui-même à partir des compétences humaines.

La cérémonie de fin de formation a été aussi marquée par une remise d’attestations aux participants et de récompenses à trois personnes qui se sont distinguées de par les performances. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé