Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

ECONOMIE

Le mercredi 30 octobre 2019, Monsieur Xu Fei, Chargé d’Affaire de l’Ambassade de la République populaire de Chine au Burkina Faso a participé à la cérémonie de clôture de la formation du « Projet Mil » au Programme de coopération agricole Burkina Faso / République populaire de Chine (PCA-BF/RPC) en présence du Directeur Général des Productions agricoles du Ministère de l’Agriculture.

Pendant deux mois, les experts chinois agricoles ont enseigné et transféré tout leur savoir et toute leur technologie aux apprenants burkinabè afin d’augmenter par trois (03) le rendement agricole.

Selon le Chargé d’Affaire de l’Ambassade, la Chine est dans une dynamique d’aider utile en apprenant à ses amis burkinabè à «pêcher» par eux-mêmes pour réaliser eux-mêmes leur autosuffisance alimentaire.

Toutefois, il a invité les bénéficiaires de la formation à partager, à leur tour avec tout le monde, ce qu’ils ont appris pour qu’ensemble ils puissent augmenter la production céréalière du Burkina Faso. Par ailleurs, il a confié que d’autres sessions de formations suivront pour former davantage de personnes aux techniques de production agricole et ainsi résoudre le problème de l’insécurité alimentaire du pays.

Le Directeur Général des Productions Agricoles Pascal Soubeiga a exprimé toute sa gratitude à la République populaire de Chine pour avoir placé le développement de l’agriculture burkinabè au centre de ses préoccupations. Il a souligné que les renforcements de capacités, tel que ladite formation, est ce dont ils ont besoin dans un rapport de partenariat qui se veut durable. Il a souhaité que ces sessions de formations s’étende sur d’autres thématiques afin que le Burkina Faso puisse promouvoir son développement par lui-même à partir des compétences humaines.

La cérémonie de fin de formation a été aussi marquée par une remise d’attestations aux participants et de récompenses à trois personnes qui se sont distinguées de par les performances. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé