Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

ECONOMIE

A l'instar des autres collectivités territoriales du Burkina Faso, la commune de Falagountou a élaboré en 2008 son premier Plan communal de développement (PCD). Avec l'adoption du PNDES, il s'est avéré nécessaire de passer à une troisième génération de plan d'où l'élaboration en 2017 du PCD 2018-2022 de la commune. A cet effet, une table ronde des partenaires techniques et financiers pour le financement dudit Plan de la commune s'est tenue ce vendredi 26 juillet 2019 à Ouagadougou sous la présidence du gouverneur de la région du Sahel, Salfo Kaboré.

En s'arrimant au Plan national de développement économique et social (PNDES) et en prenant en compte les nouvelles aspirations des populations pour un mieux-être, le Plan communal de développement (PCD) 2018-2022 se veut, aux dires du gouverneur de la région du Sahel, le colonel-major Salfo Kaboré, être un instrument ambitieux de développement pour les acteurs à la base. A en croire le gouverneur, ce plan ambitionne faire de la commune de Falagountou à l'horizon 2025, un pôle provincial de développement performant où les populations ont atteint une meilleure qualité de vie, dans le respect des principes de la bonne gouvernance, du développement durable et de l'équité. « Avec un coût global de mise en œuvre estimé à plus de 13, 830 milliards de francs CFA, soit un montant à rechercher de plus 6,4 milliards francs CFA, les actions définies dans ce plan embrassent l'ensemble des domaines prioritaires de développement du pays » a-t-il précisé.

Et le maire de la commune de Falagountou, Saidou Maiga d'indiquer que le PCD est prêt et il souhaite le partager avec les différents partenaires techniques et financiers pour sa mise en œuvre effective. Parce que, le maire avoue, suite à la situation sécuritaire que traverse cette zone, la commune rencontre des difficultés pour la collecte des ressources propres. « Au moment où on élaborait ce Plan en 2017, la situation sécuritaire ne s'était pas aussi détériorée que cela au niveau de notre région. Cela fait qu'il y a des aspects qui n'ont pas été pris en compte. Au fil du temps, la mobilisation même des ressources propres au niveau de la commune pose problème parce que, les services techniques chargés de ce recouvrement ne peuvent plus faire le terrain et il y a des partenaires qui hésitent à investir. Pour le moment, nous voulons faire le point avec tous les intervenants sur ce que nous pouvons mobiliser, voir ce qu'on peut nous apporter et le cas échéant, revoir certaines ambitions à la hausse ou à la baisse » a expliqué l’édile Saidou Maiga.

Depuis l'adoption de ce plan de développement, les initiatives en faveur de sa mise en œuvre optimale n'ont pas tari. Il s'est agi de la mobilisation des moyens financiers, de signatures de contrat et de conventions, entre autres.  Pour soutenir ces efforts, le maire appelle à une solidarité agissante en faveur de cette commune qui se trouve être dans une région aujourd'hui confrontée à d'énormes défis sécuritaires. Et partant de là, il lance un appel aux partenaires pour un soutien conséquent au PCD de Falagountou qui vise à renforcer la résilience des populations face aux risques de fragilité que connait la commune. 

A noter que cette table ronde constitue une activité majeure pour l'élaboration d'une feuille de route pour la mise en œuvre du contrat d'objectif signé entre l'Etat et la commune de Falagountou qui est située dans la province du Séno (Région du Sahel).

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir