Aujourd'hui,
URGENT
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   
Niger: 6 Français et 2 Nigériens tuées dimanche par des hommes armés dans la zone de Kouré (sud-ouest du Niger). 
Tapoa: 5 personnes enlevées samedi sur l'axe Fada-Kantchari par des hommes armés ont été retrouvées saines et sauves dimanche. 
Bobo Dioulasso: 850 élèves de l’Enam en formation militaire au Groupement d’instruction des forces armées.
Fada: l’explosion d’un pneu provoque une débandade au marché de bétail. 
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 

Des membres de la nouvelle équipe (Ph. Burkina24)

ECONOMIE

La Chambre des mines du Burkina (CMB) a désormais un nouveau président. En effet, Elie Justin Ouédraogo vient de céder son fauteuil à Tidiane René Barry. Cela est intervenu à l’issue d’une assemblée générale au cours de laquelle a été renouvelé le conseil d’administration. 

 


Ce lundi 16 janvier 2017, s’est tenue à Ouagadougou l’assemblée générale de la CMB. La  rencontre a procédé au renouvellement des membres du conseil d’administration. Lequel conseil, constitué de 25 membres, sera présidé par Tidiane Barry, en remplacement de Elie Justin Ouédraogo, pour une durée de 2 ans.
Au soir de ladite assemblée générale, la 4e du genre de l’institution faîtière des mines, le nouveau président a dans la foulée fait part de ce qu’il considère comme priorités, dans l’accomplissement de sa mission durant son mandat. Avec un bureau qu’il présente comme «très équilibré et riche en expériences et en expertises», et qui a en son sein la plupart des acteurs des sociétés minières, Tidiane René Barry souhaite poursuivre le renforcement de l’ancrage institutionnel de la CMB.

A cet effet, et selon ses dires, il va falloir «être une force de propositions pour un secteur minier compétitif». Mais aussi, «l’autre défi est la nécessaire communication permanente afin de partager avec l’opinion publique la réalité du secteur minier», affirme-t-il. Pour l’atteinte de résultats satisfaisants,  le nouveau bureau dirigé par M. Barry, espère mettre l’accent sur une «bonne stratégie de communication» pour répondre aux questions légitimes des populations.

En outre, Tidiane Barry dit s’inscrire dans la continuité, du moment où «il y a d’autres priorités qui relèvent de thématiques que nous avons commencées à développer avec l’ancien bureau». C’est fort d’une expérience avérée dans le secteur des mines que celui qui jusque-là officiait en tant que Directeur des affaires corporatives d'Iamgold Essakane SA depuis 2008, prend le commandement de la CMB.  Il a par ailleurs contribué à la création et au développement de la première mine de classe mondiale au Burkina Faso, classée parmi les 5 premières entreprises du pays en termes de chiffre d'affaires.

Au sein de la Chambre des mines du Burkina Faso, M. Barry a, sous la casquette de vice-président œuvré à la promotion de l'industrie minière du pays en basant sa vision sur l'établissement d'un partenariat gagnant-gagnant entre les acteurs privés du secteur minier et les parties prenantes que sont le Gouvernement, les populations riveraines des sites miniers et la communauté nationale tout entière.

En rappel, le successeur d’Elie Justin Ouédraogo est membre fondateur et président de la branche locale de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du Pétrole-lCM.

GSA

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir