Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

Photo: présidence du Faso

ECONOMIE

La cérémonie officielle d'ouverture de la 21e édition de la Journée nationale du Paysan (JNP) s'est tenue ce vendredi 26 avril 2019 au Lycée Bafudji de Gaoua. Au cours de cette édition, la « sève nourricière »  du Burkina va mûrir des réflexions sur le défi de la sécurité alimentaire pour  trouver des solutions « idoines » afin de contribuer au développement du Burkina  dans un contexte d'insécurité. 

C'est autour du thème: « Défi de la sécurité alimentaire dans un contexte d'insécurité : quelles stratégies d'accompagnement des exploitations agro-sylvo-pastorales, halieutiques et fauniques? »  que se tient la JNP 2019. Cette cérémonie d'ouverture a été présidée par le  chef de l'État, Roch Marc Christian Kaboré. L'occasion était pour lui de témoigner sa «  reconnaissance » aux producteurs et productrices, acteurs de « premier rang du tissu économique et social du Burkina Faso ». « En effet, pour permettre le développement économique et social  de notre pays  dans son ensemble, nous devons transformer structurellement l'agriculture dans sa globalité. Les multiples attaques constituent une menace très sérieuse affectant négativement les actions déployées au niveau des exploitations agro-sylvo-pastorales. Il est plus que jamais nécessaire de mûrir les réflexions en élargissant la concertation aux acteurs de base directement touchés » a fait  comprendre  le président du Faso.

Aux dires de Moussa Koné, président de la Chambre nationale d'Agriculture, le secteur rural constitue le principal levier du développement du Burkina. La JNP pour lui est donc  une occasion de  rendre hommage aux  acteurs du monde rural qui s'investissent afin d'assurer l'essentiel des  besoins alimentaires des Burkinabè. En vue de permettre aux chambres d'agricultures d’accomplir leurs missions, le représentant  a souhaité un accompagnement de l'Etat afin  que dans un court terme, toutes les régions soient dotées d'un siège.

La création de la Banque Agricole du Faso, le financement de plus de 645 projets à travers le fond de développement de l'élevage , la diffusion de 17 tonnes de semences forestières  améliorées et la mise en terre de 4 millions 200 mille plants sont entre autres les actions '' fortes '' et mesures de réformes qui ont été réalisées pour soutenir la transformation du secteur de l'agriculture selon Salifou Ouédraogo, ministre de l'Agriculture et  des Aménagements hydro-agricoles.

Un don en semences, intrants et équipements agricoles pour la campagne à venir d'une valeur de plus de 70 millions de F CFA a été octroyé aux producteurs par le gouvernement. Aussi, 141 acteurs du monde rural ont par la même occasion été distingués, chevaliers de l'ordre du mérite du développement rural avec soit agrafe agriculture, soit  élevage.

Suite à cela, le président du Faso, Roch Marc Christian Kabore a procédé à l'ouverture de la foire des produits et à la visite des stands. L'entretien direct entre le président du Faso et  les acteurs du monde rural est  prévu pour ce samedi 27 avril 2019. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé