Aujourd'hui,
URGENT
Etats-Unis: l’ancien vice-président Joe Biden candidat à l’investiture démocrate
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre

ECONOMIE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présidé, mercredi dans la matinée, un forum sur les opportunités économiques du Burkina Faso. Ce forum organisé en collaboration avec le Conseil d’affaires économiques étrangères (DIEK) de Turquie, entend inciter plus d’investissements turcs au Burkina Faso.

Le président du Conseil d’affaires Turquie-Burkina Faso, Ahmet Dal, a nourri l’espoir que ce forum puisse renforcer les bases de développement des relations économiques entre les hommes d’affaires des deux pays. 

Et « la visite officielle du président du Faso en Turquie peut y contribuer » a-t-il soutenu. Car même si les échanges commerciaux entre les deux pays ont augmenté ces dernières années (50 millions de dollars en 2014 contre 90 millions de dollars en 2017), « ils restent en deçà de nos potentialités respectives » a indiqué le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Mahamadi Sawadogo. 

Pourtant, « le Burkina Faso dispose d’énormes potentialités économiques faiblement exploitées et d’un environnement des affaires attractif que le gouvernement ne cesse d’améliorer » a soutenu le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré. 

« Les reformes plus récentes sont l’adoption d’un nouveau code des investissements incitatif et attractif, d’une loi portant organisation de la concurrence et d’une loi sur la promotion des petites et moyennes entreprises » a souligné le ministre.

Il a, par conséquent, invité les hommes d’affaires turcs « à saisir les opportunités qui s’offrent à eux pour booster les échanges économiques gagnant-gagnant ».

Prenant la parole à la tribune pour clore les travaux, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a dit combien son séjour en Turquie allait être mis à profit pour établir des balises solides, avec son homologue Réception Tayyip Erdogan.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé