Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)
Madagascar: adoption d’une loi sur le recouvrement des avoirs illicites
G5 Sahel: l’Union européenne renouvelle son soutien à l’institution
Médias: le CSC dispose désormais d'un nouveau matériel de contrôle pour le monitoring

ECONOMIE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a inauguré la route communautaire Koupela-Bitou-Cinkansé-frontière du Togo, longue de 153,3 kilomètres, ce jeudi en fin de matinée.

Cette infrastructure routière qui a coûté plus de cent milliards de FCFA est, selon le chef d’État, une victoire pour le développement. 

«Nous sommes un pays sans littoral et nous nous approvisionnons à partir du Togo. Plus nous avons de bonnes routes , plus nous sommes certains que le commerce va se développer entre nos deux pays» a fait savoir le président du Faso. 

Le chef de l’État a apprécié la qualité de l'infrastructure. Il a ainsi appelé les populations et les usagers a en prendre bien soin. «Il faut que les transporteurs nous aident à ce que les camions soient (convenablement) chargés pour préserver les infrastructures. Nous n'avons pas à chaque fois plus de 80 milliards pour faire des routes » a dit le président du Faso. Il a rappelé que d'autres projets routiers sont en cours de réalisation. Ce qui va participer de son avis, au développement du commerce à l'intérieur du pays et à l'extérieur, facilitant du même coup la libre circulation des personnes et des biens.

La construction de cette route communautaire a été financée par la BAD, la BOAD, la BIDC, la KFW, l'UEMOA, et le gouvernement burkinabè. Dans le cadre de sa réalisation, des infrastructures socio-éducatives et économiques ont été construites en faveur des populations, a déclaré le ministre des infrastructures Éric W. Bougouma. Il s’agit, entre autres, de forages, de pistes rurales, de centres de promotion de la femme...

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé