Aujourd'hui,
URGENT
Cannes: la Palme d’or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho, prodige sud-coréen
Justice: Maiza sérémé cède sa place à Harouna Yoda au TGI de Ouagadougou
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois

ECONOMIE

Du 23 au 31 mars prochain se tiendra à la Maison du peuple de Ouagadougou l’acte 2 du «consommons local» dénommé Burkin’daaga. L’information a été donnée par le comité d’organisation le samedi 9 mars dernier au cours d’une conférence de presse tenue à cet effet.

Dans sa mission de promouvoir une culture citoyenne de production et de consommation locale made in Burkina Faso, l’association Burkina Wamedo organise la 2e édition du «consommons local» sous le thème «Enjeux et démarche pour un management efficient de la qualité de notre production locale».

Ce rendez-vous, selon le président de l’association, Ibrahim Ouédraogo, sera marqué par l’organisation et l’animation de panel-débats, formations, rencontres B to B, une foire d’exposition-vente et se terminera par une soirée gala. «Le rendez-vous de cette deuxième édition est un temps de réflexion pour analyser la problématique de la qualité de nos produits et s’inscrit dans l’optique d’intégrer la démarche qualité dans les comportements des producteurs dans un monde de business où la dimension qualité est de plus en plus prise en compte dans les choix des consommateurs» a expliqué le président de l’association.

A l’en croire, les conférences-débats et formations constitueront un cadre d’émulation intellectuelle et un lieu d’échanges interactifs entre les intervenants et le public. A cette occasion, indique M. Ouédraogo, non seulement les intervenants mais aussi les participants pourront partager leurs opinions, émettre des propositions et envisager des solutions aux questions soulevées à travers les thèmes proposés.

Le Dîner de Gala, qui sera tenu après les différentes activités marquera la clôture officielle de la foire. Ce moment festif, précise le comité d’organisation, sera également et surtout l’occasion d’assister à des prestations musicales, des prestations d’artistes, de remise d’attestations. Plusieurs prix seront décernés à l’occasion. 

Autour d’activités diverses proposées pour ce deuxième rendez-vous, l’occasion sera donnée au grand public de porter un regard différent sur les produits locaux. «Il y va de la survie de nos économies en proie à la concurrence déloyale que connait notre production nationale» a conclu le président de l’association Burkina Wamedo.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé