Aujourd'hui,
URGENT
Football: les 24 équipes qualifiées pour la CAN 2019 sont connues, le tirage prévu le 12 avril à Gizeh
Mali: une centaine de civils tués dans le centre du pays, le gouvernement annonce l'ouverture d'une enquête 
Côte d'Ivoire: Pascal Affi N'Guessan candidat à l'investiture FPI pour 2020
Gabon: Ali Bongo de retour au Gabon après plusieurs mois de convalescence au Maroc
Burkina: lancement d’une campagne de vaccination pour contrer une épidémie de méningite dans la région de l'Est
Burkina: le gouverneur de l’Est met en garde les individus qui veulent «entraver la liberté d'action des troupes» de l'opération Otapuanu
Brésil: l'ancien président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption
Nouvelle-Zélande: le pays interdit la vente de fusils d'assaut et semi-automatiques en réponse à l'attaque de Christchurch qui a fait 50 morts
Mozambique: 15 000 personnes encore menacées après le passage du cyclone Idai
Centrafrique: un accord trouvé entre le pouvoir et les groupes armés

ECONOMIE

La Fédération nationale des acteurs des transports routiers (Fenat) a décidé de surseoir à l’augmentation du prix des tickets de transports qui devrait entrer en vigueur le 5 janvier prochain. C’est ce qu’ont annoncé ses responsables ce 3 janvier à l’issue d’une rencontre avec le chef du gouvernement.

Outre cette décision de ne pas augmenter les couts des tickets de transport, les transporteurs routiers, sous réserve d’une consultation de leur base, ont décidé également de surseoir à leur mot d’ordre de grève de 72 heures. Un mot d’ordre qui consistait à suspendre la desserte des toutes les localités du pays du lundi 7 au mercredi 9 janvier 2019.

« Des discussions de ce matin, nous pouvons dire que les échanges ont été fructueux et nous avons eu de grandes avancées. Ce qui nous permet aujourd’hui de dire que nous allons reconsidérer les mots d’ordre de hausse des tarifs et de l’arrêt des exploitations. Cette fois ci, les discussions étaient franches et sincères et nous avons vu que le gouvernement était dans de bonnes dispositions » a expliqué Bonaventure Kéré, Secrétaire Général de la Fenat et porte-parole de la délégation. 

En rappel, le 31 décembre dernier, les acteurs des transports routiers avaient annoncé une augmentation du prix des tickets de transports à partir du 5 janvier et une suspension de 72 heures des dessertes dans les différentes localités du pays. Pour ces derniers, ces mesures étaient prises pour dénoncer le non respect des accords conclus avec le gouvernement suite à l’augmentation de 75 F CFA du prix du litre du carburant à la pompe. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé